Joyeux anniversaire Monsieur Delon !

Delon Julie

Tout a commencé grâce à Marcel Béliveau ! Vous vous souvenez de l’homme derrière « Surprise sur Prise » ?

Marcel savait que je partais m’installer à Paris et m’avait proposé de travailler sur ses productions pour faire un peu d’argent. C’est pour cette raison que j’ai piégé plusieurs vedettes françaises, et entre autres, Monsieur Alain Delon.

C’était un vendredi soir à Neuilly-sur-Seine, banlieue chic parisienne. Nous avions rendez-vous dans l’appartement d’un producteur intéressé à travailler avec Delon. C’était un grand repas avec plusieurs convives, dont un petit garçon muni d’une oreillette qui « jouait » au surdoué de service, et qui répondait à toutes les questions posées. Alain était littéralement fasciné par ce génie, mais ne savait pas encore qu’il y avait des gens en régie qui fournissaient toutes les réponses.

Je me souviens avoir très mal dormi la veille du gag puisque mon rôle était d’incarner une jeune écervelée qui interrompait sans cesse la conversation pour dire des niaiseries ! Oh boy ! Moi, grande fan de cet acteur mythique aux nombreux films cultes, comment allais-je faire ? Mon orgueil en prendrait un sacré coup ! L’idée me tétanisait…

Le gag s’est très bien déroulé, mais ne fut malheureusement jamais diffusé. Alain Delon s’y était opposé prétextant le cheveu gras…

Il faut croire que j’ai bien joué mon rôle, puisqu’à la fin du repas, monsieur Delon est venu me féliciter. Quel soulagement ! Bref, le lundi matin, je recevais un coup de téléphone de mon agent français, Dominique Besnehard : « Ma chérie, Delon ne tarit plus d’éloges sur toi ! Il t’a trouvée hilarante dans ton rôle de nunuche. Il te veut dans son prochain film dirigé par Jacques Deray en Italie. Tu rencontres Jacques cet après-midi et tu pars dans 4 jours ! »

« Promis, juré craché » que les choses se sont passées comme ça ! Un tourbillon…

Le film en question ne passera pas à l’histoire (ni le second d’ailleurs), mais c’était une formidable expérience. À Rome, il m’arrivait parfois de manger seule avec Monsieur Delon. Il me racontait tout, ses débuts, ses parents, sa carrière, Visconti et compagnie, ses amours, etc… J’étais très émue de la façon dont il évoquait sa chère Romy Schneider, l’amour de sa vie… « Julie être acteur, ça ne s’apprend pas! Au départ, tu l’as ou tu ne l’as pas. Tout passe par les yeux. » Comme un grand livre ouvert, il partageait avec moi ses souvenirs et tel un mentor, donnait des conseils à la jeune actrice que j‘étais…

J’avais 20 ans, j’avais l’impression de vivre un rêve. Je rentrais dans ma chambre d’hôtel le soir, et je noircissais les pages de mon journal intime pour ne rien oublier… Alain suivait tout ce que je faisais, me conseillait et avait même rassuré mon papa lors d’un dîner à sa table du célèbre restaurant Le Fouquet’s, avenue des Champs-Élysées. Petit à petit et pour quelques années, il est devenu mon père spirituel…

Dimanche dernier, Monsieur Delon fêtait ses quatre-vingts ans et je n’ai pu m’empêcher d’avoir une douce pensée pour lui ; pour le grand acteur qu’il est et pour l’homme que j’ai eu la chance de connaitre dans une autre vie.

Joyeux anniversaire Alain !

Julie Xx

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s