Je réalise un rêve de petite fille…

Voilà une semaine qui se termine bien! 35 ans plus tard, je réalise un rêve de petite fille…

J’ai connu Guillaume à l’âge de 8 ans. Nos parents possédaient une maison à la campagne et nous passions des étés mémorables au bord de celui que j’appelle encore “mon lac”, le Memphrémagog. De purs moments de joie, de bonheur et d’insouciance. Nous pouvions l’être encore à cette époque…

Guillaume et moi étions inséparables et même les petites chicanes de bande d’amis n’ont jamais eu raison de notre connivence. Nous appartenions indéniablement à la même équipe!

Que ce soit en balade à vélo, en disputant un match de tennis ou étendus dans l’herbe à nous prélasser au soleil, nous parlions tout le temps! Ça n’a pas changé aujourd’hui. Nous refaisions le monde et nous nous projetions dans l’avenir. Rien n’arrêtait nos rêves les plus fous.

Les après-midis pluvieux se passaient au son de la bonne musique des années 80, sous la véranda chez Guillaume! C’est là que je lui ai proposé ce pacte et que nous nous sommes fait cette promesse… Je voulais devenir actrice, il souhaitait travailler dans le domaine de la mode. Je deviendrais sa muse à l’instar de Hubert de Givenchy avec sa chère Audrey Hepburn. Comme dans la chanson d’Aznavour, “Je me voyais déjà en haut de l’affiche” arborant fièrement une robe signée “Guillaume”!

Au tout début de notre vingtaine, nous vivions dans le 6e arrondissement de Paris, à quelques rues l’un de l’autre. Sa présence non loin de moi me rassurait. Combien de fois nous sommes-nous encouragés à persister dans la jungle parisienne? C’était une période exploratoire, formatrice, excitante, mais ô combien difficile.

Il étudiait à la Chambre syndicale de la couture parisienne. Puis, après un stage chez Chanel, il poursuivit son apprentissage chez Dior. J’étais étudiante en théâtre au cours Florent et commençais à obtenir mes premiers rôles importants en France.

Quelques années plus tard et sans nous concerter, la vie nous transporta aux États-Unis; lui à New York, moi à Los Angeles. Malgré nos carrières et horaires chargés, le contact s’est toujours maintenu.

Lorsque j’ai eu mon premier enfant, c’est à Guillaume que j’ai pensé. Je savais qu’il ferait un excellent parrain et resterait ainsi présent dans ma vie!

Guillaume et moi avons la coutume au moment de Fêtes de nous retrouver à la campagne et de marcher dans les sentiers de notre enfance. C’est avec un brin de nostalgie qu’au mois de décembre dernier, j’ai évoqué le pacte de notre jeunesse. “Te souviens-tu de notre promesse? J’ai deux événements à venir, veux-tu confectionner mes robes? » Comme deux gamins espiègles et coquins, nous avions des étincelles dans les yeux…

J’ai reçu ma robe de New York hier après-midi par Fedex. Fébrile, je me suis empressée de l’essayer, c’était parfait!

Quelques heures plus tard, je coanimais la soirée Robe Rouge de la Fondation Coeur & AVC. J’ai raconté aux invités l’histoire amusante de ma tenue et de cette précieuse amitié.

Il n’est jamais trop tard pour tenir une promesse et réaliser ses rêves. C’est ce que Guillaume et moi avons fait, des années plus tard…

ACS_0316 (1).jpg

Crédit 1ére photo: Maxime Boisvert

Crédit 2ème photo: gentil inconnu

https://www.coeuretavc.ca/avc

2 réflexions sur “Je réalise un rêve de petite fille…

  1. Bravo pour votre persévérance en vos rêves et loyauté en amitié c’est un bon exemple de ce que la vie vous apporte….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.