Impressions d’automne/hiver

IMPRESSION JULIE

Chaque année c’est la même histoire; j’ai du mal à me faire à l’idée que la belle saison cède sa place à l’automne. Voyons ce n’est pas possible, pas déjà! Adieu lumière, chaleur, fleurs, insouciance et petits verres de rosé…

Peut-on recommencer l’été svp, je n’étais pas prête?

Les mois de septembre et octobre sont souvent magnifiques, mais comment les apprécier à leur juste valeur alors que je sais ce qui me pend au bout du nez? Vous l’aurez compris, l’hiver est pour moi un passage obligé difficile! Ma bonne volonté et mon enthousiasme pour la neige et la saison froide sont vains! Imaginez mon choc et mon humeur cette semaine! Une tempête de neige un 11 novembre, vraiment? Rassurez-vous, ne serait-ce que pour mes enfants, je finis toujours par me calmer le pompon et l’accepter…

Cependant, je me rends compte que l’automne est une période transitoire et nécessaire à mon équilibre. Petit à petit je ralentis le rythme énergique de l’été afin de me recentrer. Je peux enfin me poser et prendre le temps.

C’est d’ailleurs dans ces moments que je suis la plus créative. Je peux également m’enorgueillir d’être une « pas pire » cuisinière (rappelez-moi de vous parler de mon pot-au-feu un de ces jours). Je fais le rattrapage en rafale de nombreuses téléséries et dévore des quantités de bouquins. L’automne est aussi synonyme de maison bien organisée; j’aime ranger, classer, faire de la place et donner au suivant. Madame Blancheville n’est jamais bien loin!

Récemment, alors qu’il pleuvait des cordes et que la météo prévoyait des flocons, j’ai décidé de sortir du placard les bonnets, mitaines, foulards, manteaux chauds de la famille. C’est là que j’ai redécouvert un carton que j’avais à l’époque précieusement remisé : une « boîte à trésors »…Lire la suite »

J’ai longtemps pensé que mon anniversaire était le 6 septembre et pourtant c’est le 6 octobre…

IMG_4297

 

Pour moi, le 6 septembre n’est pas une date ordinaire ni une journée comme les autres. C’est l’ancienne date de mon anniversaire ! Oui, ce n’est pas une blague ! Rassurez-vous, ça ne relève pas du paranormal ! Jusqu’à l’âge de 8 ans, je me réveillais le matin du 6 septembre, excitée comme une puce, le sourire fendu jusqu’aux oreilles ! Les festivités se poursuivaient puisque la veille c’était l’anniversaire de mariage de mes parents, le lendemain celui de mon père et ça tombait souvent autour du long week-end de la fête du Travail! Je n’ai pas trop changé, encore maintenant tout est prétexte à faire la fête !

Et puis un jour, en voiture sur le chemin de l’école, papa m’annonça d’un ton calme et rassurant que j’étais née un mois plus tard, soit le 6 octobre !Lire la suite »

Jouer les touristes!

 

Capture d’écran 2019-08-07 à 6.04.02 PM (5)

J’ai lu avec beaucoup d’intérêt la chronique de Patrick Lagacé du dimanche 28 juillet. Comme lui, je me suis déjà posée la question sur la nécessité de voir les incontournables touristiques, ceux que l’on se sent obligé de visiter lorsqu’on a la chance de voyager. Je déplore l’envahissement de certains lieux par des nuées de touristes et comprends tout à fait les mesures de contingentement et restrictions imposées pour sauvegarder l’intégrité de ces endroits (Venise, Dubrovnik, Barcelone, Muraille de Chine, etc). Je pense néanmoins qu’il serait dommage de se priver de ces œuvres d’art et monuments exceptionnels.

Native de Paris, j’y suis revenue dans la vingtaine et ai vécu des moments exaltants, parfois difficiles, des expériences riches qui ont su me forger le caractère! Étudiante en art dramatique au Cours Florent, je me suis mise à travailler assez rapidement. Les hauts et les bas du métier d’actrice font en sorte qu’il est impératif de savoir gérer ses temps libres. Ma mère inquiète et protectrice me répétait souvent: « L’oisiveté est mère de tous les vices… » Je crois que c’est en partie grâce ou à cause de cette maxime que je suis incapable de ne rien faire. J’ai des défauts, mais pas ceux de la paresse et de l’oisiveté!

Bref, comment combler mes temps libres?Lire la suite »

Quand les plans changent et que c’est pour le mieux!

prendreletemps

J’ai beau connaitre le concept de prendre des pauses-détente, j’ai du mal à le mettre en pratique sans culpabiliser. Comment s’extraire d’un emploi du temps chargé, de tâches à accomplir et de choses à faire tout en restant zen? Prendre le temps de souffler, ce n’est pas gagné…

Vendredi soir, alors que nous nous mettions à table le téléphone sonna. C’était une amie d’enfance qui se trouvait avec sa fille, à un coin de rue de chez moi. Comme le week-end était consacré à un tournage intense, j’aime dans ce cas-là me limiter à l’essentiel et écourter les soirées afin de me coucher tôt. Un vendredi soir aux airs un peu anxiogènes de dimanche soir.Lire la suite »

Si j’étais un super héros…

 

ACS_0384 (1)

Depuis des années je fais souvent le même rêve; celui d’arriver dans différents pays et de communiquer verbalement et spontanément avec les gens. C’est un fantasme très libérateur, mais bien sûr utopique puisqu’il n’y a dans ce cas, ni barrières linguistiques, ni conflits, ni incompréhensions. Le bonheur de se comprendre sans intermédiaires! Un vœu pieux?

Je pense que tout cela remonte à mes cours de catéchisme et plus particulièrement au récit biblique de la tour de Babel. Je vous remets dans le contexte de cette histoire que l’on m’a racontée quand j’étais petite fille et qui visiblement m’a marquée et impressionnée. Les hommes parlaient une langue unique. Par orgueil, ils décidèrent de défier Dieu et de construire une immense tour pour atteindre les portes célestes. Dieu en fût courroucé et pour les punir, multiplia les langues. Hélas, plus personne ne se comprenait. Cela créa le chaos, la confusion et la discorde, d’où l’expression populaire : c’est une vraie tour de Babel!

Je parle le français, l’anglais et me débrouille en espagnol. J’aimerais connaitre d’autres langues, mais serais évidemment très loin du compte puisqu’il y en a au moins 6000 répertoriées dans le monde! Je considère leur enseignement essentiel et tiens le même discours à mes enfants.Lire la suite »