Toujours le même Halloween?

Halloween

Pas encore en joueur de football? Comme les journées qui sans surprise raccourcissent à l’automne, les pneus d’hiver qui reviennent s’accrocher à nos voitures et un trajet sur la route invariablement parsemée de cônes orangés, fiston va une fois de plus se déguiser en joueur de football de la NFL pour l’Halloween. Il peut remercier son oncle Richard de lui avoir offert un chandail des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, il y a trois ans. Sans ce cadeau, il aurait à se chauffer les méninges pour trouver quel bout de tissu enfiler afin de récolter des bonbons.

Vraiment, encore en joueur de football? Ce n’est plus un déguisement, mais une deuxième peau! Un tic nerveux. Le jour de la marmotte. Dans l’espoir de le faire changer d’idée et de lui dénicher un costume original, j’ai ouvert mon ordi portable, mais mes recherches sur internet ont été vaines. Il a levé le nez sur toutes mes propositions. Ensuite, mes trouvailles de gens et choses qui ont marqué l’actualité des derniers mois, toujours une bonne piste pour l’élaboration d’un costume, l’ont endormi. Déguise-toi en visage d’Hubert Lenoir? J’ai justement des restants de colorants artificiels dans le garde-manger. En mauvaise foi de Trump? En tableau déchiqueté de Banksy? En personnage de Fortnite? En Tom Cruise qui pilote lui-même son hélicoptère dans Mission Impossible? En Maxime Bernier qui respire du CO2? Je l’ai achevé après avoir prononcé «en Harry», comme dans «mariage de Megan et du prince Harry».

Joueur de football, ce sera donc. Je devrais préciser « joueur de football » recouvert de bouette sous la flotte, car on annonce une Halloween sous la pluie mercredi. Si ce n’est pas sous la neige…

Au fond, comment en vouloir à mon fils, alors que j’ai moi-même multiplié les façons de me déguiser en princesse quand j’avais son âge? Parlez-en à mes amies du primaire! Et je dis bien «princesse» et non pas merveilleuse princesse ni magnifique princesse ni charmante princesse. Je prie pour qu’on ne déterre aucune photo des costumes de ma jeunesse, car mon look de châtelaine d’Halloween se rapprochait davantage des personnages principaux des films Shrek que de ceux dans Cendrillon. Je blâme les gros manteaux d’hiver que ma mère frileuse m’obligeait à enfiler sous mon costume et qui faisaient éclater toutes les coutures des longues chemises de nuit rose qui me servaient de robes d’altesse. Dieu merci, on m’offrait quand même des bonbons. Sûrement par pitié. Inutile d’ajouter que je ne revenais jamais chez moi au bras d’un prince charmant. À bien y penser, j’aurais sûrement fait tourner plus de têtes vêtue comme un quart-arrière des Patriots.

Cette année, pour que mon fils vive son Halloween comme bon lui semble, j’ai pris la décision de me déguiser en fille qui choisit ses batailles (oui, je sais, le mot est exagéré pour la circonstance), qui peut bien laisser à sa progéniture le choix de sa métamorphose et qui pense déjà à ses listes de cadeaux des Fêtes. Car, on le sait, dès jeudi aux aurores, une fois les citrouilles éteintes et l’overdose de barres Mars passée, les centres d’achats et les pubs à la télé nous rappelleront de penser à décorer la maison pour la venue prochaine du père Noël. C’est dans 56 petits jours, après tout.

Isabelle

2 réflexions sur “Toujours le même Halloween?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s