J’ai la mèche courte!

Si vous me connaissez un peu, me suivez sur les réseaux sociaux et lisez mes billets, vous savez combien je suis quelqu’un qui cherche à être dans l’équilibre et la nuance. Est-ce parce que je suis du signe de la balance? Je tente toujours de comprendre et de respecter l’opinion de l’autre même si elle se situe à des années-lumière de ma vision. C’est d’ailleurs primordial dans la façon dont j’élève mes enfants. Les jugements à l’emporte-pièce et discours manichéens, très peu pour moi! Je m’en méfie car dans bien des cas ils ne démontrent pas une très grande ouverture d’esprit…

Est-ce la grisaille de ce début d’automne frisquet, l’idée du défi 28 jours qui sera sans doute prolongé et les prédictions inquiétantes des experts sur la deuxième vague? Bref, cette semaine fut mouvementée émotionnellement à bien des égards. Ce maelstrom a ébranlé ma tolérance et mon humeur. J’ai la mèche courte, moi qui suis d’habitude si pondérée… Il y a des situations où il est très difficile de voir objectivement les deux côtés de la médaille et de modérer ses ardeurs… je suis en colère!Lire la suite »

Et moi, qu’est-ce que je dis à mes enfants ?

ACS_0455 3

Je ne suis pas une jovialiste aux lunettes roses, mais une sincère optimiste. Il faut se lever de bonne heure pour m’abattre, me décourager et la plupart du temps, je suis convaincue qu’il y a solution à tout problème. Pourtant, mon enthousiasme habituel fait défaut sur un sujet qui me rend particulièrement anxieuse : les conséquences du réchauffement de la planète. Ma lucidité m’empêche d’être rassurante auprès de miens et de trouver les mots justes. Je suis dans une impasse, qu’est-ce que je dis à mes enfants ?

« Habituellement, maman a toujours un plan B, mais là elle n’en trouve pas ? »

Je n’ai pas la prétention d’être une citoyenne irréprochable, on peut toujours s’améliorer. Depuis plus de dix ans, mes habitudes familiales en matière d’écologie ont nettement évolué : conscientisation, recyclage, compost, voiture électrique, diminution de la consommation d’eau et j’en passe. Mais l’enjeu n’est malheureusement plus là. Nos petits gestes quotidiens écolos, si louables soient-ils, ne sont plus que des coups d’épée dans l’eau. Nous sommes passés de la bonne conscience « soft et gentille » des bacs bleus et verts de recyclage à une réalité brutale, alarmante et anxiogène.  Lire la suite »

Toujours le même Halloween?

Halloween

Pas encore en joueur de football? Comme les journées qui sans surprise raccourcissent à l’automne, les pneus d’hiver qui reviennent s’accrocher à nos voitures et un trajet sur la route invariablement parsemée de cônes orangés, fiston va une fois de plus se déguiser en joueur de football de la NFL pour l’Halloween. Il peut remercier son oncle Richard de lui avoir offert un chandail des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, il y a trois ans. Sans ce cadeau, il aurait à se chauffer les méninges pour trouver quel bout de tissu enfiler afin de récolter des bonbons.

Vraiment, encore en joueur de football? Ce n’est plus un déguisement, mais une deuxième peau! Un tic nerveux. Le jour de la marmotte. Dans l’espoir de le faire changer d’idée et de lui dénicher un costume original, j’ai ouvert mon ordi portable, mais mes recherches sur internet ont été vaines. Il a levé le nez sur toutes mes propositions. Ensuite, mes trouvailles de gens et choses qui ont marqué l’actualité des derniers mois, toujours une bonne piste pour l’élaboration d’un costume, l’ont endormi. Déguise-toi en visage d’Hubert Lenoir? J’ai justement des restants de colorants artificiels dans le garde-manger. En mauvaise foi de Trump? En tableau déchiqueté de Banksy? En personnage de Fortnite? En Tom Cruise qui pilote lui-même son hélicoptère dans Mission Impossible? En Maxime Bernier qui respire du CO2? Je l’ai achevé après avoir prononcé «en Harry», comme dans «mariage de Megan et du prince Harry».Lire la suite »