Trop, c’est comme pas assez!

L’école de mon fils est passée au 100% numérique depuis la rentrée dernière. Chaque enfant possède un IPad et même si nous avons eu à acheter quelques livres  papier, la grande majorité des études se fait sur tablette. Pour un établissement plutôt traditionnel et conformiste, c’est tout un changement !

Il y a quelques années, je me souviens encore d’être allée voir le directeur pour me plaindre de la piètre qualité des photocopies recto verso qu’on donnait aux élèves, notamment pour apprendre la géographie et l’histoire. Nous vivons (nos enfants encore plus) dans un monde d’images. Pour les intéresser et les stimuler, adaptons-nous un peu à leur réalité.  Apprendre le relief et la surface des continents en noir et blanc, pas super comme idée !

Même si le IPad ajoute un côté ludique à l’enseignement de nos enfants, il n’a pas que des qualités. Je trouve navrant de voir mon fils penaud après un examen de géométrie parce qu’il n’a pas su utiliser habilement son rapporteur sur la tablette. « Ben oui maman, déposer un vrai rapporteur d’angle sur un écran tactile, c’est pas évident ! » Effectivement… Dans ce cas, une copie papier aurait été plus pertinente. C’est une question de bon sens.

J’ai été interpellée par l’article de lundi dans la Presse Plus qui évoquait l’enjeu des tablettes à l’école. C’est d’ailleurs une préoccupation que je partage avec de nombreux parents.

D’après les études, un enfant de 12 ans ne devrait pas utiliser un IPad plus de deux heures par jour. Or, si on additionne les heures de cours, le lunch, les récréations (en principe pas permis, mais les surveillants sont déjoués par de petits malins) et les devoirs du soir, on dépasse largement les normes recommandées. Qu’est-ce que je suis censée répondre quand fiston me demande, en plus, de jouer sur sa tablette trente minutes ? « Allez maman, j’ai eu une grosse journée! »

Heureusement, sa professeure de français a fait le choix judicieux de garder les romans papier. J’ai ouï dire que ce n’était pas le cas dans toutes les classes. Une lecture sur tablette fatigue beaucoup plus les yeux et ne contribue pas à l’apaisement qui devrait précéder le sommeil.

Faire des devoirs numériques relève aussi du défi et prend parfois plus de temps. Comment s’assurer que l’enfant regarde bien la vidéo YouTube recommandée par le prof d’espagnol et non un « streamer » intense jouant à Fortnite ? Sans compter la vérification à tout moment de la messagerie interne du collège pour bavarder en ligne avec les copains. Dans ces conditions, il est difficile pour eux de se concentrer et d’être efficaces et impossible pour les parents de bloquer les accès puisqu’ils en ont besoin pour étudier!

Je me vois souvent contrainte de faire la police et de régenter. Paradoxalement, je constate qu’avant l’omniprésence du IPad à l’école, mon fils fonctionnait d’une façon plus autonome pour étudier. Faites le test sur le IPad de votre enfant ! Allez dans « réglages » puis « batterie » afin de voir le temps d’utilisation d’écran quotidien… Vous serez sans doute surpris !

Je suis en faveur du IPad dans un établissement scolaire, mais avec des limites raisonnables. Une tablette qui accompagne, mais qui ne remplace pas tout. Trop, c’est comme pas assez ! Un peu d’équilibre, comme c’est le cas dans certaines écoles, me paraît primordial.

Je souhaite que mes enfants soient des citoyens épanouis, équilibrés, modernes vivant dans un monde réel et non des « marionnettes » numériques  déambulant dans un monde virtuel…

 

 

 

Photo: lapresse.ca

 

3 réflexions sur “Trop, c’est comme pas assez!

  1. Je suis tellement d’accord avec toi Julie , je n’ai pas d’enfants mais je vois bien que tout change d’une fačon irréelle, nous sommes rendus là …malheureusemnt.
    Je t’encourage à continuer tes chroniques , car ce sont des personnes comme toi qui finalement nous font du bien .

  2. Bonjours Julie je suis parfaitement d accord avec toi. La technologie fait partie de notre vie mais il faut seulement trouvé le juste milieu ce qui ne semble pas le cas de cette établissements scolaires il n ont pas pensé à toute les facettes de la journée des étudiants ou il se fie au parents pour géré tout ça. Ce qui n est pas le cas de tous et ces dommages.

    Bye et au plaisirs de te lire xx

    Télécharger Outlook for Android

    ________________________________

Laisser un commentaire