Basketball Mom

ACS_0044

Il y a encore un an, je connaissais très peu le basketball. C’est une passion pour mon fils, il fait d’ailleurs partie de l’équipe de son collège. Je me suis tout naturellement transformée en « basketball mom ». J’assiste à tous ses matchs, l’encourage et adore ça! Vivement la reprise!

Depuis le début du confinement, c’est en solo et avec assiduité que mon fils pratique ses paniers, dribbles, dunk pendant des heures et des heures. L’influence positive du grand Michael Jordan n’est pas étrangère à cet engouement… Les vedettes sportives réalisent-elles leur pouvoir et leur responsabilité, notamment chez les jeunes? Alors que pour les parents, convaincre sa progéniture peut s’avérer être une tâche bien ingrate…

Nous avons regardé en famille l’excellente série documentaire de Netflix, « The Last Dance », un événement très attendu des amateurs. Plus de 500 heures de vidéos inédites filmées par la NBA dormaient dans un coffre-fort depuis plus de vingt ans. Les dix épisodes retracent la carrière hors-norme de cette immense star qu’est Jordan, mais également les coulisses de son équipe.Lire la suite »

Une fête des Mères extra ordinaire…

IMG_4746

Mes p’tits loups, nous avons l’habitude de discuter spontanément et facilement de tout. Vous savez aussi combien j’aime prendre le temps de vous écrire des petits mots doux qui sauront, je l’espère, résonner en vous. Peut-être un jour, vous les redécouvrirez avec bonheur et tendresse…

Charles Darwin a dit que les espèces qui survivent ne sont pas les plus fortes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changementsLire la suite »

C’est parfois dans le « pire » qu’on redécouvre le « meilleur »

Toi et moi, on a tout fait à l’envers. Aucune logique. Nos chances de réussite étaient minces… On s’est rencontrés et BOUM! Le 17 avril 2004, je t’épousais pour le meilleur et pour le pire.

Nous nous connaissions depuis 5 mois et j’étais déjà enceinte de notre Biquette d’amour, puis rapidement de notre Titou adoré. De la folie? Oui, il en faut parfois! Notre vie allait changer!

À l’époque, j’habitais Los Angeles et j’étais venue tourner la série, « Lance et Compte, La Reconquête », à Montréal. Pour moi ce fut la conquête! Ce qui devait arriver arriva,  lors de la dernière journée de tournage, je faisais ta connaissance.

Un méga coup de foudre duquel on ne sort pas indemne ! Les astres étaient-ils  alignés, le timing parfait? Oui c’était sans doute ça ! Lire la suite »

Tradition suédoise

Julie DuPageChaque année depuis longtemps, je pratique cette tradition suédoise découverte lors d’un voyage en Scandinavie dans ma vingtaine, juste avant les fêtes de Noël. Mes enfants pensent que je suis une peu bizarre, mais qu’à cela ne tienne ce ne sera pas la première fois!

En janvier, il s’agit de faire sortir l’année terminée par la porte arrière. Si elle a été bonne, lui dire au revoir avec douceur et gratitude. Par contre, si l’année s’est révélée difficile, on la sort à coups de pieds dans le c…  Le balai est de mise et il est important (toujours selon la coutume) d’exprimer ses sentiments à voix haute. D’où le jugement et roulement d’yeux de ma progéniture gênée par l’attitude surprenante leur « moman » !

Ensuite, par la porte de l’entrée, on accueille en grande pompe avec décorum et comme il se doit la nouvelle année, tel un invité prestigieux qu’on aimerait mettre de notre bord! « S’il-te-plaît 2020, soit heureuse et chanceuse! »

Si la coutume vous intéresse et comme moi n’avez pas peur du ridicule, sachez que vous avez jusqu’au 31 janvier! Vous ne perdrez rien à essayer et gagnerez peut-être un fou rire salutaire, qui sait!

Je n’ai rien à redire de 2019 que j’ai laissé partir avec un brin de nostalgie… Je suis excitée par 2020, je la sens bien!Lire la suite »

Impressions d’automne/hiver

IMPRESSION JULIE

Chaque année c’est la même histoire; j’ai du mal à me faire à l’idée que la belle saison cède sa place à l’automne. Voyons ce n’est pas possible, pas déjà! Adieu lumière, chaleur, fleurs, insouciance et petits verres de rosé…

Peut-on recommencer l’été svp, je n’étais pas prête?

Les mois de septembre et octobre sont souvent magnifiques, mais comment les apprécier à leur juste valeur alors que je sais ce qui me pend au bout du nez? Vous l’aurez compris, l’hiver est pour moi un passage obligé difficile! Ma bonne volonté et mon enthousiasme pour la neige et la saison froide sont vains! Imaginez mon choc et mon humeur cette semaine! Une tempête de neige un 11 novembre, vraiment? Rassurez-vous, ne serait-ce que pour mes enfants, je finis toujours par me calmer le pompon et l’accepter…

Cependant, je me rends compte que l’automne est une période transitoire et nécessaire à mon équilibre. Petit à petit je ralentis le rythme énergique de l’été afin de me recentrer. Je peux enfin me poser et prendre le temps.

C’est d’ailleurs dans ces moments que je suis la plus créative. Je peux également m’enorgueillir d’être une « pas pire » cuisinière (rappelez-moi de vous parler de mon pot-au-feu un de ces jours). Je fais le rattrapage en rafale de nombreuses téléséries et dévore des quantités de bouquins. L’automne est aussi synonyme de maison bien organisée; j’aime ranger, classer, faire de la place et donner au suivant. Madame Blancheville n’est jamais bien loin!

Récemment, alors qu’il pleuvait des cordes et que la météo prévoyait des flocons, j’ai décidé de sortir du placard les bonnets, mitaines, foulards, manteaux chauds de la famille. C’est là que j’ai redécouvert un carton que j’avais à l’époque précieusement remisé : une « boîte à trésors »…Lire la suite »