L’herbe est plus verte chez toi et la neige plus blanche chez moi!

116711334

J’ai connu Gabriella il y a 15 ans à Los Angeles. Tout comme moi, elle venait de s’installer là-bas et nous sommes rapidement devenues amies, voire complices. Le soleil de La La Land est trompeur, cette ville peut être dure, cruelle et ô combien factice. Je me suis souvent sentie seule, mais la présence d’amis comme elle, son futur mari et d’autres me donnait l’impression de recréer une petite famille. Un peu de baume au cœur…

Puis les aléas nous ont séparées, elle et moi. Mariages, enfants, mon retour à Montréal, son déménagement à Miami, etc. La vie quoi !

La semaine dernière, j’étais en Floride avec mes enfants pour la relâche. C’est facile de tricher avec Facebook et de croire que l’on reste en contact avec les gens, mais j’avais envie de reconnecter “pour vrai” avec mon amie. Le temps passe si vite…

Par texto en cinq minutes, nous avions convenu de nous rencontrer le lendemain dans un restaurant de Miami avec nos enfants. C’est aussi simple que ça !

Quelle sublime soirée ! Reprendre tout naturellement la conversation là où nous l’avions laissée quelques années plus tôt et découvrir que notre progéniture s’entend à merveille ! This is as good as it gets !

Le plus drôle, c’était d’écouter les discussions des enfants. Plusieurs sujets intéressants ont été abordés, mais ils revenaient sans cesse sur la température et les différences climatiques entre le Québec et Miami.

Les miens ne tiennent pas des voisins et bien que nous profitions en famille des joies des sports d’hiver, y’a rien qui bat l’océan, les palmiers et la chaleur du soleil !

Alors que les fils de Gabriella racontaient combien ils en avaient marre d’aller à la plage le week-end à bicyclette, que Miami n’offrait aucun relief, ni montagne, que la chaleur et l’humidité étaient accablantes les mois d’été et qu’il fallait vivre enfermés à la climatisation. Bref, que l’idée de voir de la neige, de faire du ski, raquette, patin à glace toutes les fins de semaine était géniale ! Vous auriez dû voir la tête et les yeux écarquillés de mes p’tits loups !

Ce matin, comme sans doute beaucoup d’entre vous, nous avons croisé les doigts pour que ça soit la dernière tempête de l’année. Trop, c’est comme pas assez et ce qui est excitant en décembre, l’est beaucoup moins à la mi-mars. Je troquerais volontiers le camaïeu de gris pour de la couleur, non ?

Avant de partir à l’école, ma Biquette a fait une petite vidéo Instagram pour les garçons de mon amie.

« Vous vouliez voir de la neige ? Bien voilà ! Bonne journée ! »

Comme quoi tout est relatif dans la vie et souvent on veut exactement ce qu’on n’a pas ! Pourquoi l’herbe est plus verte chez toi et la neige plus blanche chez moi ?

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s