À toi, p’tit con!

stop

P’tit con, c’est à toi que je m’adresse! Tu m’as croisée sur l’autoroute 15 en direction de Laval la semaine dernière. C’était le début de l’après-midi, il faisait très beau et pour une des rares fois depuis longtemps, nous pouvions presque croire que la belle saison était arrivée. Une sorte de frénésie du printemps qui donne des ailes! L’hibernation imposée et l’engourdissement qui m’ont habitée tout l’hiver ont soudainement laissé place à une énergie folle, une renaissance que seuls les habitants des pays nordiques peuvent comprendre.

J’avais troqué ma radio parlée pour de la musique pop et entraînante. Celle d’Angèle, cette artiste belge que j’ai découverte il n’y a pas si longtemps, tu connais? Je fredonnais sa chanson, « Tout oublier » dont les paroles me donnent une pêche d’enfer: « le spleen n’est plus à la mode, c’est pas compliqué d’être heureux. C’est simple, si tu voulais tu le s’rais… »!

C’est vrai, parfois un simple rayon de soleil printanier, chaud et lumineux peut rendre heureux! Pas plus compliqué que ça! Je me sentais légère et de bonne humeur! Quelques jours plus tard je recommencerais un tournage, j’avais comme on dit le sourire étampé dans le visage! Tu as failli tout gâcher et faire basculer mon précieux bonheur… Pas seulement le mien d’ailleurs.Lire la suite »

Il est où le bonheur ?

Facetune_20-03-2018-11-28-10

Plus jeune, je me projetais vers l’avenir et je pensais que mon bonheur serait forcément lié aux grands accomplissements de ma vie. Rien de moins ! Puis, j’ai compris que ce n’est pas toujours le cas. Le bonheur est certes relatif et subjectif, mais il se cache aussi dans de petits moments quotidiens, sans prétention.

Avant, j’étais bien trop pressée d’arriver au but pour le débusquer et le savourer, ce bonheur! Comme l’exprime si justement le chanteur Christophe Maé: « c’est souvent après qu’on réalise qu’il était là … »

Le bonheur, ce sont des petits riens qui font tout, comme de croiser le regard bienveillant d’un inconnu. C’est de voir une volée d’oiseaux au loin et de réaliser que c’est aujourd’hui le printemps ! C’est de rentrer chez moi fatiguée et sentir l’odeur de la bonne soupe aux légumes de ma mère! Le bonheur, c’est aussi d’entendre les rires francs et insouciants de mes enfants…Lire la suite »

L’herbe est plus verte chez toi et la neige plus blanche chez moi!

116711334

J’ai connu Gabriella il y a 15 ans à Los Angeles. Tout comme moi, elle venait de s’installer là-bas et nous sommes rapidement devenues amies, voire complices. Le soleil de La La Land est trompeur, cette ville peut être dure, cruelle et ô combien factice. Je me suis souvent sentie seule, mais la présence d’amis comme elle, son futur mari et d’autres me donnait l’impression de recréer une petite famille. Un peu de baume au cœur…

Puis les aléas nous ont séparées, elle et moi. Mariages, enfants, mon retour à Montréal, son déménagement à Miami, etc. La vie quoi !

La semaine dernière, j’étais en Floride avec mes enfants pour la relâche. C’est facile de tricher avec Facebook et de croire que l’on reste en contact avec les gens, mais j’avais envie de reconnecter “pour vrai” avec mon amie. Le temps passe si vite…

Par texto en cinq minutes, nous avions convenu de nous rencontrer le lendemain dans un restaurant de Miami avec nos enfants. C’est aussi simple que ça !Lire la suite »

Ne me niaise pas !

Hey toi Dame Nature, ne me niaise pas ! Oui, c’est à toi que je m’adresse !

Tu parles d’un poison d’avril, poisson d’avril gelé oui ! Quoi, encore un tapis blanc et de la grisaille un 1er avril? Change ta palette de couleurs s’il te plaît ! Est-ce que tu t’attendais à ce que je ris, à ce que je me tape sur les cuisses et que je me roule par terre, hilare ? Ce n’est pas mon genre d’humour, mais tu sais quoi, il m’en faut plus pour m’abattre ! J’ai seulement fait comme si tu n’existais pas, comme si j’étais en déni de ta blague ben plate ! Ce n’est pas toi qui vas m’enlever ma joie de vivre et m’empêcher de rêver de soleil, piscine et chaleur ! Oh que non ! Lire la suite »

C’est fou ce qu’elle fait du bien au moral celle-là!

image

Juste une heure! Une petite heure de plus qui change tout! C’est fou ce qu’elle fait du bien au moral celle-là, n’est-ce pas? Depuis que nous sommes revenus à l’heure normale, je me sens mieux! Oyé, oyé, j’aperçois la lumière au bout du tunnel, la fin du marasme est proche!

 

Comme vous sans doute, la madame ici présente est ben tannée… De son look de bûcheronne, de skier, de patiner, de pelleter, de se les geler, de trop chauffer… D’ailleurs en parlant de tout ça, petite note sympathique au voisin: les lumières et décorations de Noël, c’est super en décembre, ça passe en janvier, c’est limite en février et en mars, c’est out! Bon, c’est dit!

Chaque année, la fin de la relâche scolaire me fait le même effet: dans ma tête, c’est déjà le printemps! C’est vrai! Je ferme les yeux et j’y vois des fleurs et des couleurs vives. Comme si tout était en technicolor. J’imagine mes réveils au son des gazouillis d’oiseaux, un doux vent caresse ma peau et mon nez est à nouveau émoustillé (je ne parle pas ici des cacas de chien qui dégèlent!).

Qu’il est bon d’être au Québec, lorsque les gens sortent de ces longs mois d’hibernation! Enfin on se voit, on se parle, l’autre existe! Une véritable frénésie, je dirais même une renaissance qui vaut l’attente! Parlons pour parler, mais si je pouvais, je remanierais le calendrier des saisons! Oui! Dans mon monde idéal, il y aurait trois mois de vrai printemps (j’insiste sur le vrai), cinq mois d’été, deux mois d’automne et deux mois d’hiver. Je ne demande pas le climat des Antilles ou de la Floride. J’aime le changement de saisons! C’est raisonnable, non?

Je vous fais une révélation qui n’est plus un secret pour les  gens qui me connaissent bien; l’hiver, ce n’est pas trop mon truc. Et les hivers à -25c, encore moins. Bon, c’est vrai que les premières neiges c’est féérique et excitant! Que j’aime ma grosse doudoune, la raclette, les feux de cheminée et il n’y a pas meilleur blush que le froid qui rosit nos joues. Mais ça s’arrête là!

Depuis que je suis maman, c’est comme si on m’avait donné le rôle de Julie, la fille qui aime l’hiver! C’est un rôle de composition pour lequel je mériterais un prix! Mais chut… pas la peine de le dire à ma Biquette et à mon Titounet! Ils seraient déçus, ils pensent que je fais les plus beaux bonshommes de neige du monde!

Julie Xx

Lire la suite »