« Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés » Jean de la Fontaine *

IMG_3754

Dans ces temps incertains et bancals, j’ai besoin d’essayer de trouver un certain ordre, un semblant d’équilibre. Cela parait étrange, mais depuis le début de ce confinement je n’arrête pas de récurer, d’organiser, de classer frénétiquement. Ma maison n’aura jamais été aussi propre, dommage que vous ne puissiez venir prendre un verre!

Avec cette crise majeure, les émissions d’informations sont les plus prisées et tel un rendez-vous télévisuel fixe, j’attends avec impatience les points de presse de notre Premier ministre, Monsieur François Legault et de son équipe. Ils ont toute mon admiration car ils savent être à la fois rassurants, empathiques, clairs et précis.  Je suis bien d’accord avec l’humoriste Adib Alkhalidey; moi aussi j’aurais envie d’appeler Monsieur Legault « papa »! C’est l’homme de la situation, toutes allégeances politiques confondues, n’est-on pas fiers qu’il soit notre capitaine?

Cet isolement permet de faire le point et remet en perspective de nombreux aspects, notamment celui des libertés individuelles ici bousculées et entravées. Bien que notre société très individualiste ait du mal à l’accepter, nous sommes néanmoins tous en train de réévaluer notre façon de communiquer, d’échanger avec les autres, de gérer le stress lié à cette catastrophe et d’employer notre temps.

Lire la suite »

Aux grands maux, les grands moyens ?

 

1800X-Voyages-en-avion-droits-et-recours

À travers leur Histoire, jamais les humains ne se sont autant déplacés sur la Planète, ce qui augmente les risques de contagion de façon exponentielle.

Comme beaucoup d’entre vous, je suis avec intérêt et appréhension l’évolution du COVID-19.

L’administratrice en chef de la santé publique du Canada, la docteure Theresa Tam ou le directeur national de la santé publique au Québec, Horacio Arruda rappelent que le risque de propagation du coronavirus au Canada et au Québec est toujours faible, mais on sent tout de même un léger vent de panique à l’horizon. La paranoïa se transmet plus vite qu’un virus… On l’a vu avec ce couple de Québec et leur bébé de 21 mois qui présentait des symptômes de rhume alors qu’il avait été examiné par un médecin le matin même. La petite famille « indésirable » n’a jamais pu décoller pour Paris.

Selon le site de la santé publique du gouvernement du Canada, à la question « y a-t-il un risque de contracter le COVID-19 si je touche une surface qui a pu être contaminée ? », voici ce qu’on y trouve: “En général, les coronavirus ont une faible capacité de survie sur les surfaces et se propagent généralement par des gouttelettes respiratoires projetées lors d’une toux ou d’un éternuement. Dans le cas du COVID-19, les chercheurs poursuivent activement leurs recherches afin d’en apprendre plus sur le mode de transmission.”

On y indique également les mesures de prévention de base, notamment nettoyer et désinfecter fréquemment les surfaces couramment touchées…

Ce n’est pas faute de moyens, force est de constater que les milliers de chercheurs à travers le monde n’ont pas encore trouvé la clé du problème.

Nous sommes à quelques jours de la relâche dans la plupart des écoles du Québec. De nombreuses familles vont partir en voyage afin d’échapper à la grisaille de l’hiver et faire le plein de vitamine D. Lire la suite »

Rester jeune, une job à temps plein?

IMG_2613

Je mentirais si je disais que je n’ai pas peur de vieillir. Et comme je ne suis pas une menteuse, je l’avoue humblement… Je connais le prêchi-prêcha par cœur : fais-toi à l’idée, vieillir c’est inéluctable, c’est un privilège, tu fais encore jeune, les rides sont le reflet de la vie, etc.

Oui c’est sûr, mais n’empêche que certains matins je « capote » plus que d’autres, surtout quand FB rappelle à mon bon souvenir un post d’il y a 8 ans! C’est dans ces moments-là  où plus vulnérable, je souhaiterais avoir un filtre Instagram collé dans le visage et vivre en permanence dans la magnifique lumière du plateau de Salut Bonjour! J’en profiterais pour jeter par la fenêtre mon maudit miroir grossissant! Après tout, amplifier 10X c’est bien plus que ce qu’un œil normal peut voir!

Un jour, ma chère maman pleine de sagesse m’a dit ceci : « La vie est parfois bien faite. En vieillissant la vue baisse et tu ne vois plus tes défauts! » J’ajouterais à cette liste les ingrédients sur les emballages de supermarché et la posologie de médicaments! Y arrivez-vous encore? De mon côté c’est peine perdue, même avec les lunettes, en plissant fort des yeux! Petit truc, prendre en photo avec son téléphone cellulaire les micros caractères illisibles et agrandir… Ben oui, c’est ça qui est ça, il faut ce qu’il faut! Revenons à nos moutons…Lire la suite »

Le cœur des femmes a ses raisons…

 

robe rouge

De l’inégalité entre les hommes et les femmes, il y en a encore beaucoup trop! Dans plusieurs domaines, entre autres celui de la santé cardiaque et cérébrale des femmes. Je le sais parce que je m’y intéresse grandement depuis que j’ai subi une opération du cœur à l’âge de 38 ans.

Mon intervention avait été tenue secrète. Seuls mes proches étaient au courant. Mes enfants, encore petits, avaient cru que maman partait quelques jours en tournage à l’extérieur.

Dans les mois qui ont suivi cet évènement marquant, les gens de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC m’ont contactée afin de connaitre mon intérêt pour leur cause. Ils ignoraient ma situation et comme je ne crois absolument pas au hasard, j’ai vu cet appel comme un signe de m’impliquer! Depuis, je le fais avec beaucoup de fierté et d’enthousiasme! Toutes les causes sont nobles, mais celle-ci me tient particulièrement à… cœur.

J’ai eu l’occasion d’animer de nombreuses soirées et levées de fonds comme celle de lundi dernier 10 février #roberougemontréal. Un des évènements qui m’a le plus marquée est sans doute le panel d’experts de la santé que je dirigeais dans le cadre de la campagne #Listerouge qui vise le financement de recherches spécialement axées sur la santé cardiaque et cérébrale des femmes.

C’est à ce moment-là que j’ai réalisé l’iniquité qui existe entre hommes et femmes, notamment parce que les deux tiers des recherches et études cliniques ont été faites sur des modèles masculins. Lire la suite »

À quand le girl’s club?

 

shakira-and-jennifer-lopez-perform-onstage-during-the-pepsi-news-photo-1580742509

Ce n’est pas vraiment le Super Bowl qui m’intéresse, mais bien le spectacle de la mi-temps. Cette année c’était différent. Motivation et fierté étaient au rendez-vous pour la novice de football que je suis! La présence de Laurent Duvernay-Tardif, que j’ai eu la chance de rencontrer lors de l’animation du triathlon de la Fondation CHU Ste-Justine, changeait tout! Il suffit de discuter cinq minutes avec ce grand gars pour réaliser à quel point c’est un être à part, généreux et rassembleur. Son impressionnant parcours atypique, fait de lui un modèle à suivre pour les jeunes qui pensent trop souvent à emprunter des avenues faciles et instantanées… Quel bel exemple de persévérance! Tracer sa route à travers les difficultés, triompher magistralement à force de travail acharné et de détermination, oui c’est possible! Serait-ce le mythe du héros auquel il est si rassurant de s’identifier pour mieux se projeter?

Depuis hier, je lis des critiques acerbes, souvent de la part de femmes, sur le spectacle de Jennifer Lopez et de Shakira; Hypersexualisation, culture du pimp, vulgarité, etc. Les réseaux sociaux et les lignes ouvertes se sont enflammés. Il y a certes du vrai dans ces réactions.

Néanmoins dans l’ensemble, j’ai beaucoup aimé ces performances! J’y ai vu un hymne au pouvoir des femmes qui s’unissent et s’assument librement, pleinement. C’est aussi une des expressions du féminisme en 2020, être bien dans son corps, en contrôle de son image, revendiquer sa sexualité, sachant pertinemment que cela n’empêche aucunement d’avoir une tête bien faite et d’accomplir de grandes choses.Lire la suite »