Quand Monsieur Boogie s’ennuie…

Suite du texte où je donnais la parole à Monsieur Boogie!  https://juliedupage.com/2020/04/09/une-vie-de-chien/

Bonjour, c’est moi Monsieur Boogie!

Ma maitresse adorée répète haut et fort combien je suis le « plus mignon et le plus gentil »! Elle a souvent raison, j’ai donc fini par la croire! N’y voyez aucunement une forme de complaisance de ma part, je ne veux tout simplement pas la contrarier! Force est d’admettre que je suis son toutou préféré! En voilà une bonne chose de réglée!

Il y a des moments dans la vie où l’on ne réalise pas toute sa chance. C’est la conclusion à laquelle j’en suis arrivé après 18 mois de cette foutue pandémie.

Elle fut certes pénible, continue de l’être et je compatis vivement avec vous, humains. Mais pour nous canins, c’était une autre histoire!

Et dire que le bonheur était juste là… Je le touchais du bout de ma patte! C’est maintenant que je le réalise…Lire la suite »

Les superhéros, c’est dans les bandes dessinées!

Vous êtes nombreux à me demander pourquoi j’écris un peu moins ces dernières semaines sur Julie La Pie.

La réponse est simple: l’inspiration est plus difficile dans le contexte actuel. Même si j’ai un million davis sur bien des sujets chauds dactualité et de société, je pratique une forme de réserve. De l’autocensure, me direz-vous? Oui, probablement pour me préserver.

Nous sommes dans une ère délicate qui requiert le consensus. Il est téméraire d’aborder certains sujets qui exigent la nuance.

La vie en temps de pandémie est somme toute assez morne, voire très plate! On a vite fait le tour de la question, on tourne en rond. J’ai beau chercher, il n’y a rien de bien trépidant, rien d’enivrant… Cette situation préoccupante s’éternise et fragilise tout ceux qu’elle concerne. Janvier, pandémie, confinement, couvre-feu, restrictions, présentielle, distancielle, vaccins, une dose, deux doses, alouette! Comment trouver un peu de lumière dans ce parcours ardu? Malgré tout, je garde espoir…Lire la suite »

Est-ce un bon timing?

« Conformément aux règlements du Collège, veuillez noter que le cellulaire de votre fils a été confisqué aujourd’hui. Il le sera pour une période de deux semaines. »

En lisant ce courriel, j’ai eu deux réactions diamétralement opposées. J’étais d’abord furieuse et déçue de fiston. Mais aussi, je reconnais que cette décision m’enchantait royalement! J’ai même eu envie d’écrire à la directrice de niveau afin qu’elle garde le téléphone plus longtemps si elle le souhaitait!

Yes! C’est le coeur léger et joyeux que j’entrevoyais les prochains jours. Deux semaines de vacances, deux semaines de paix loin de cette source de distraction constante! La gestion du cellulaire de mon fils s’avère parfois compliquée et drainante. (Rassurez-moi, dites-moi que je ne suis pas la seule à vivre ça!) J’allais être en congé, je pourrais remiser quelque temps ma casquette de police!Lire la suite »

Action de grâce… remercier quoi au juste?

L’Action de grâce au temps de la Covid, en zone rouge n’aura pas le même sens que d’habitude. Célébrer les récoltes autour d’un bon repas qui ne sera pas partagé, lui donne un goût amer. Comment peut-on rendre grâce des bonheurs reçus en 2020? J’ai beau chercher, je n’en vois pas tant. Une année à mettre au rancart et à oublier! La liste des doléances est longue…

Les mesures gouvernementales annoncées en début de semaine m’ont fait redoubler d’ardeur et d’arguments auprès de mes ados pour les encourager. La mission des parents devient de plus en plus compliquée.

L’une pleurait à l’idée d’aller à l’école seulement un jour sur deux. C’est une dernière année de secondaire qui devrait être une apothéose. Elle sera malheureusement bien chamboulée et loin des attentes d’une future graduée.Lire la suite »

Y’a pas de soucis!

outerbanks-cast-bts-00184r-1586979881

Il y a un mot de la langue française que j’aime particulièrement, tant pour son pouvoir évocateur que sa douceur, c’est « insouciance ». Elle est souvent synonyme de jeunesse, de vacances, de souvenirs heureux d’une époque qui ne reviendra pas, celle de la frivolité, de l’inconscience, de la perte de notion du temps.

Le rythme effréné de la vie, les obligations d’adultes sont peu compatibles avec l’insouciance. Bien sûr, qui ne souhaiterait pas être toujours décontracté, calme et serein?

Pour bien des ados, les parents ne sont pas cool. Il est vrai que les responsabilités peuvent  souvent altérer notre indice de zénitude!

Pour nos chers amours, il semble difficile d’imaginer que papa et maman ont déjà été jeunes désinvoltes et cool! Et pourtant s’ils savaient… Mettez-moi du bon Madonna ou du Duran Duran et c’est reparti, presque comme avant!Lire la suite »