Une femme parfaite des années 50!

 

Capture d’écran 2020-04-01 à 7.12.48 PMDepuis le début du confinement, je fonctionne en accéléré. Gonflée à bloc, prête à tout pour ne pas mettre en péril l’équilibre de ma famille et conjurer ce flottement dans lequel nous sommes tous plongés. Capitaine de la maisonnée, à la fois responsable de l’organisation, du fonctionnement, du bien-être et de la bonne humeur! Bienvenue à l’hôtel « Chez Julie »! Plus que jamais, la charge mentale à son paroxysme!  Rythmée de façon méthodique, Julie la Pie alias maman, cuisinière, pâtissière, assistante-profs, surveillante, ménagère, bonne épouse, organisatrice de divertissements… c’est ÉPUISANT! 

Dans toute cette agitation inhabituelle, j’ai du mal à prendre une pause sereine pour moi, que pour moi. J’envie les gens qui en sont capables. Je culpabilise sur tout ce que je pourrais faire pour être encore plus efficace ou utile… On ne se refait pas en claquant simplement des doigts! Me suis-je métamorphosée en parfaite femme au foyer des années 50? Lire la suite »

Je suis PDG !

img_46332.jpg

Peut-être est-ce la fin de ce dur hiver, le manque de lumière et un peu de fatigue aussi qui ont conduit à cette discussion avec mon mari.

Je ne sais pas comment ça se passe chez vous, mais dans ma famille, les tâches domestiques sont relativement bien réparties. Andrew est un homme et époux formidable, heureux d’avoir une femme indépendante et qui évidemment et naturellement, s’intéresse à mon travail et à mes projets professionnels.

Toutefois, les chiffres de Statistique Canada à cet égard sont un peu étonnants : encore aujourd’hui, 61% des tâches ménagères sont faites par les femmes. Cherchez l’erreur !

Et pourtant, si je veux être tout à fait honnête et sans me lancer des fleurs, j’en fais et je m’en fais beaucoup plus que mon chum. Vraiment ! C’est sur ce point que reposait notre conversation de fin de souper :  notre « charge mentale », à nous les femmes.Lire la suite »