Si j’étais un super héros…

 

ACS_0384 (1)

Depuis des années je fais souvent le même rêve; celui d’arriver dans différents pays et de communiquer verbalement et spontanément avec les gens. C’est un fantasme très libérateur, mais bien sûr utopique puisqu’il n’y a dans ce cas, ni barrières linguistiques, ni conflits, ni incompréhensions. Le bonheur de se comprendre sans intermédiaires! Un vœu pieux?

Je pense que tout cela remonte à mes cours de catéchisme et plus particulièrement au récit biblique de la tour de Babel. Je vous remets dans le contexte de cette histoire que l’on m’a racontée quand j’étais petite fille et qui visiblement m’a marquée et impressionnée. Les hommes parlaient une langue unique. Par orgueil, ils décidèrent de défier Dieu et de construire une immense tour pour atteindre les portes célestes. Dieu en fût courroucé et pour les punir, multiplia les langues. Hélas, plus personne ne se comprenait. Cela créa le chaos, la confusion et la discorde, d’où l’expression populaire : c’est une vraie tour de Babel!

Je parle le français, l’anglais et me débrouille en espagnol. J’aimerais connaitre d’autres langues, mais serais évidemment très loin du compte puisqu’il y en a au moins 6000 répertoriées dans le monde! Je considère leur enseignement essentiel et tiens le même discours à mes enfants.Lire la suite »

C’est non négociable !

IMG_1116 (1)

 

Combien de fois elle a voulu abandonner le piano. Combien de fois j’ai insisté pour qu’elle continue. Tel un perroquet usant de tous les arguments jusqu’à en être bien fatigante, je l’admets…… Il aurait été plus facile de déclarer forfait pour ne plus entendre cet éternel rechignage et avoir la sainte paix ! Ma Biquette a évidemment essayé plus d’une activité. On ne peut pas tout faire et c’est important d’explorer afin d’affiner ses goûts. Exit soccer, ballet, dessin, volley-ball, etc !

La musique apporte tant dans une vie… Il m’arrive encore de m’asseoir au piano au gré de mon humeur. Les parents sont parfois les plus mal placés. Convaincre sa progéniture n’est pas toujours une mince affaire. C’est fou comme le  « message » passe plus facilement venant d’une tierce personne…

Mais le piano pour mes enfants, comment vous dire, c’était non-négociable ! Il me fallait un plan d’attaque et surtout un allié(e)! C’est à ce moment-là que cette chère Marie-Ève est entrée en scène.Lire la suite »