Est-ce un bon timing?

« Conformément aux règlements du Collège, veuillez noter que le cellulaire de votre fils a été confisqué aujourd’hui. Il le sera pour une période de deux semaines. »

En lisant ce courriel, j’ai eu deux réactions diamétralement opposées. J’étais d’abord furieuse et déçue de fiston. Mais aussi, je reconnais que cette décision m’enchantait royalement! J’ai même eu envie d’écrire à la directrice de niveau afin qu’elle garde le téléphone plus longtemps si elle le souhaitait!

Yes! C’est le coeur léger et joyeux que j’entrevoyais les prochains jours. Deux semaines de vacances, deux semaines de paix loin de cette source de distraction constante! La gestion du cellulaire de mon fils s’avère parfois compliquée et drainante. (Rassurez-moi, dites-moi que je ne suis pas la seule à vivre ça!) J’allais être en congé, je pourrais remiser quelque temps ma casquette de police!Lire la suite »

Et moi, qu’est-ce que je dis à mes enfants ?

ACS_0455 3

Je ne suis pas une jovialiste aux lunettes roses, mais une sincère optimiste. Il faut se lever de bonne heure pour m’abattre, me décourager et la plupart du temps, je suis convaincue qu’il y a solution à tout problème. Pourtant, mon enthousiasme habituel fait défaut sur un sujet qui me rend particulièrement anxieuse : les conséquences du réchauffement de la planète. Ma lucidité m’empêche d’être rassurante auprès de miens et de trouver les mots justes. Je suis dans une impasse, qu’est-ce que je dis à mes enfants ?

« Habituellement, maman a toujours un plan B, mais là elle n’en trouve pas ? »

Je n’ai pas la prétention d’être une citoyenne irréprochable, on peut toujours s’améliorer. Depuis plus de dix ans, mes habitudes familiales en matière d’écologie ont nettement évolué : conscientisation, recyclage, compost, voiture électrique, diminution de la consommation d’eau et j’en passe. Mais l’enjeu n’est malheureusement plus là. Nos petits gestes quotidiens écolos, si louables soient-ils, ne sont plus que des coups d’épée dans l’eau. Nous sommes passés de la bonne conscience « soft et gentille » des bacs bleus et verts de recyclage à une réalité brutale, alarmante et anxiogène.  Lire la suite »

Allo c’est moi!

ACS_0341 (3)

Il y a quelques années, je découvrais le film Denise calls up dans un petit cinéma de répertoire à Paris. Je me souviens du malaise que cette comédie américaine m’avait procuré. Il s’agit d’un groupe d’amis de New York qui ne restent en contact que par leur fax et téléphone. Ils ne se voient jamais et deviennent incapables d’interagir pour vrai. Ils s’abritent volontairement derrière la technologie et pour eux, les choses vont de mal en pis. Lorsqu’on se soustrait à la réalité de vraies rencontres, la peur de l’autre et le stress s’installent…

Communiquer sans se regarder, sans se toucher. Ce film réalisé il y a presque 25 ans était précurseur. Que se passe-t-il aujourd’hui ? Les choses s’accentuent et les nouvelles générations s’installent dans ces habitudes…

La réalité dépasse la fiction

Je suis étonnée de constater combien les ados et les adultes textent d’une façon compulsive sur les différentes plateformes. Pourquoi se parler quand dans une même pièce, assis les uns à côté des autres, on peut s’envoyer des messages? Comme le font si bien les jeunes…Lire la suite »