Si j’étais un super héros…

 

ACS_0384 (1)

Depuis des années je fais souvent le même rêve; celui d’arriver dans différents pays et de communiquer verbalement et spontanément avec les gens. C’est un fantasme très libérateur, mais bien sûr utopique puisqu’il n’y a dans ce cas, ni barrières linguistiques, ni conflits, ni incompréhensions. Le bonheur de se comprendre sans intermédiaires! Un vœu pieux?

Je pense que tout cela remonte à mes cours de catéchisme et plus particulièrement au récit biblique de la tour de Babel. Je vous remets dans le contexte de cette histoire que l’on m’a racontée quand j’étais petite fille et qui visiblement m’a marquée et impressionnée. Les hommes parlaient une langue unique. Par orgueil, ils décidèrent de défier Dieu et de construire une immense tour pour atteindre les portes célestes. Dieu en fût courroucé et pour les punir, multiplia les langues. Hélas, plus personne ne se comprenait. Cela créa le chaos, la confusion et la discorde, d’où l’expression populaire : c’est une vraie tour de Babel!

Je parle le français, l’anglais et me débrouille en espagnol. J’aimerais connaitre d’autres langues, mais serais évidemment très loin du compte puisqu’il y en a au moins 6000 répertoriées dans le monde! Je considère leur enseignement essentiel et tiens le même discours à mes enfants.Lire la suite »

Mais d’où viennent les expressions?

image

 

Petit billet léger et ludique à lire les doigts de pieds en éventail, si possible au bord d’une piscine, d’un lac ou allongé dans l’herbe!

J’ai un plaisir fou à utiliser des expressions dans mon langage de tous les jours. Ce qui fait beaucoup rire mes enfants ! Les phrases semblent plus colorées et les idées, tellement plus imagées. Je fais un savoureux mélange des genres grâce à ma double nationalité : Québécoise par ma mère, Française par mon père. Je ratisse même du côté de la Suisse avec leur fameux  « Y’a pas le feu au lac ! »

Mais d’où viennent-elles ces expressions ? Quelles sont leurs origines ? Quelle est la petite histoire de la chienne à Jacques ou des bidous? Pourquoi c’est quétaine ou c’est une autre paire de manches? Derrière ces expressions se cachent des traditions, des légendes et du folklore.   Évidemment inutile de préciser que tout n’est pas coulé dans le béton ! En voici un petit résumé.

La chienne à Jacques

J’adore cette expression ! Qui est Jacques, qui est sa chienne ? Expression du bas du fleuve datant du 19e siècle. Jacques Aubert était un célibataire endurci et vivait avec sa chienne qui avait une maladie et avait perdu tout son poil. Pour qu’elle n’ait pas froid, Jacques lui mettait de vieux chandails usés. Donc quand on voulait se moquer de quelqu’un de mal attifé, on disait qu’il était habillé comme la chienne à Jacques !

C’est quétaineLire la suite »