Je réalise un rêve de petite fille…

Voilà une semaine qui se termine bien! 35 ans plus tard, je réalise un rêve de petite fille…

J’ai connu Guillaume à l’âge de 8 ans. Nos parents possédaient une maison à la campagne et nous passions des étés mémorables au bord de celui que j’appelle encore “mon lac”, le Memphrémagog. De purs moments de joie, de bonheur et d’insouciance. Nous pouvions l’être encore à cette époque…

Guillaume et moi étions inséparables et même les petites chicanes de bande d’amis n’ont jamais eu raison de notre connivence. Nous appartenions indéniablement à la même équipe!

Que ce soit en balade à vélo, en disputant un match de tennis ou étendus dans l’herbe à nous prélasser au soleil, nous parlions tout le temps! Ça n’a pas changé aujourd’hui. Nous refaisions le monde et nous nous projetions dans l’avenir. Rien n’arrêtait nos rêves les plus fous.

Les après-midis pluvieux se passaient au son de la bonne musique des années 80, sous la véranda chez Guillaume! C’est là que je lui ai proposé ce pacte et que nous nous sommes fait cette promesse… Je voulais devenir actrice, il souhaitait travailler dans le domaine de la mode. Je deviendrais sa muse à l’instar de Hubert de Givenchy avec sa chère Audrey Hepburn. Comme dans la chanson d’Aznavour, “Je me voyais déjà en haut de l’affiche” arborant fièrement une robe signée “Guillaume”!

Au tout début de notre vingtaine, nous vivions dans le 6e arrondissement de Paris, à quelques rues l’un de l’autre. Sa présence non loin de moi me rassurait. Combien de fois nous sommes-nous encouragés à persister dans la jungle parisienne? C’était une période exploratoire, formatrice, excitante, mais ô combien difficile.Lire la suite »

11 septembre 2001

2000px-i_love_new_york-svg

Demandez aux gens de la génération de mes parents et les plus âgés ce qu’ils faisaient le 20 juillet 1969 quand Neil Armstrong fut le 1er homme à marcher sur la Lune. Le monde entier célébrait la grandeur américaine et le pari fou amorcé par Kennedy était gagné ! Ils se souviennent tous de ce qu’ils faisaient ce jour-là, alors que pour ceux de ma génération, c’est le triste 11 septembre 2001

J’habitais Paris et mes amis américains, Giorgio et Francesca Moroder, m’avaient demandé si je pouvais luncher avec un de leur ami anglais en visite dans la Ville lumière. J’habitais le 6e arrondissement et lui ai donné rendez-vous tout près, aux Deux Magots. Eddy était producteur de musique, un homme passionnant aux histoires amusantes. Very proper, very British indeed ! Ce déjeuner fut très agréable et vers 15H nous nous sommes dit au revoir.Lire la suite »

Ma gang de filles!

FullSizeRender-6

Voici le sketch que j’ai écrit pour le spectacle « Femmes Ensemble », dans le cadre de la journée internationale des femmes. Bonne lecture! À suivre bientôt, la vidéo de la captation live!

« Bonsoir,

Je suis tellement heureuse d’être ici! Dans ma vie, j’ai toujours été entourée de femmes, alors pas besoin de vous dire que ce soir je me sens dans ma gang. Bon, messieurs dans la salle, je vous aime aussi, mais avouez qu’on ne voit pas l’amitié de la même façon… Quand mon mari part en week-end avec ses chums de gars, c’est à moto que ça se passe. Ils peuvent faire Montréal-Gaspésie en 3 jours! 2000km en 3 jours! Toutes les fois, je lui pose la même question :

« Vous ne vous parlez pas ? »

« Non pas vraiment ! Mais c’était tellement l’fun pis la route était tellement belle ! »

On n’est pas comme ça nous les filles, hein ? Eux ils font 2000 km sans se parler, nous c’est comme si chaque rencontre on mettait 2000 km de mots bout à bout, arrêtez-nous quelqu’un! Quand je dis « nous », je parle de ma gang de filles ! On est quatre et on a fêté nos noces d’argent d’amitié ! Plus de 25 ans d’amitié qui ont survécu aux aléas de la vie, aux maris, aux bébés, aux déplacements à l’étranger, aux chicanes, aux coups de gueule, aux hormones dans l’tapis, aux premières rides… Oui et malgré tout ça, on est encore les meilleures amies du monde! On réussit à se voir assez souvent, mais le gros highlight de nos rencontres se passe à New York, le long week-end de la Reine, fin mai. Chaque année, c’est inscrit à l’agenda! Est-ce que j’abandonnerais ma famille dans la misère pour ce rendez-vous? (Je fais un petit oui de la tête)Lire la suite »