Rester jeune et avoir du fun!

 

Processed with VSCO with a6 preset

Je ne me vois pas vieillir. Je ne parle pas du physique, mais de mon esprit et de mon cœur. J’ai une fougue et une énergie presque plus vive qu’à vingt ans! Sky is the limit! J’irais même jusqu’à dire que j’ai retrouvé une certaine folie de jeunesse qui n’est évidemment pas incompatible avec la maman responsable, sérieuse, mais imparfaite que je suis.

Avoir du fun n’est pas seulement l’apanage des jeunes! Au party d’anniversaire de mon ado à la fin de l’été dernier, ma présence n’était évidemment pas souhaitée (ce que je comprends tout à fait), mais mon envie d’aller danser et de me pitcher dans la piscine avec la gang était bien réelle! Je me suis évidemment retenue…

Après la parenthèse de deux maternités et d’une liberté restreinte liée à des enfants très jeunes, j’ai éprouvé le besoin de me retrouver pour renouer avec mes rêves et ambitions que j’avais mis en vieilleuse pour la bonne cause. Mon blogue #julielapie et les billets que j’écris régulièrement depuis quatre ans en sont la preuve évidente. J’avais envie de m’exprimer autrement, d’être libre d’aborder différents sujets, de partager des réflexions qui me tiennent à cœur. Un peu thérapeutique tout ça? Oui certainement, il n’y a pas de mal à se faire du bien!Lire la suite »

Janvier le terrible!

Si j’avais à choisir un mot pour qualifier le mois de janvier, j’utiliserais “réflexion”. Ce premier mois de l’année me fait chaque fois le même effet; celui d’une parenthèse ou d’une bulle nécessaire, mais étouffante. Un long lendemain de veille qui dure 31 jours où je me convaincs d’entamer ce nouveau cycle sur de bonnes bases. C’est dans cet état d’esprit de première de classe un peu fatigante que je décide de dormir encore plus, de manger encore mieux, de faire une cuisine plus variée pour ma petite famille, de ne pas boire une goutte d’alcool (maudit Dry January), de m’entraîner plus fort, de rester davantage à la maison, de tout réorganiser…

Cette hibernation consciente me donne l’impression d’être en “pénitence” tout janvier et d’attendre impatiemment février, où l’espoir renait, pour avoir du fun et revenir à une vie certes réglée, (pas le choix) mais ô combien plus palpitante! Comme si ce moment en “veilleuse” était inévitablement un passage obligé.

Il faut dire que notre cher hiver n’aide pas beaucoup. Ses caprices et sautes d’humeur (changements climatiques obligent) rendent le quotidien bien pénible… “On l’a pas facile” comme dirait l’autre, particulièrement cette semaine…Lire la suite »