Danger: cocos de Pâques!

Isabelle Massé est une amie chère, j’aime son humour et suis toujours heureuse qu’elle partage un billet sur #julielapie! Je vous souhaite un très bon week-end pascal! Julie Xx

easter

Les traditions, c’est important. Il paraît… On ne sait trop pourquoi, mais on s’y accroche comme les photographes à Céline Dion pendant un défilé de mode à Paris. Je parle ici des petites activités familiales qui s’apparentent à la routine. Pas à la transmission du savoir, de la langue, des habiletés pour allumer un feu ou construire un igloo.

Dans ma famille, ces petites traditions ou occasions, programmées chaque année, sont sacrées et inscrites de notre sang dans l’agenda. Au risque de voir quelques membres bouder à l’écoute d’un commentaire légèrement dissident du genre « Pourrait-on changer de resto cette année pour la fête des Pères? ». Vous l’aurez compris, à la fête des Mères, nous nous réunissons toujours au même resto haïtien dans Cartierville. Pour celle des pères, on a souvent élu domicile à une adresse italienne de Saint-Bruno. À Noël, celui qui remet en question le montant consacré à l’échange de cadeaux risque de se faire savonner la langue.

Pourquoi on tend à conduire jusqu’à la même cabane à sucre année après année alors qu’il en existe des dizaines près de la maison ou du chalet? Pourquoi jette-t-on son dévolu et son bikini sur le même tout-inclus à Cuba, au lieu de lorgner d’autres plages et pina colada? Pourquoi le beau-frère tient-il mordicus à son Guide de l’auto de l’année, sous le sapin, depuis 1996? Un psy à cinq cennes me répondrait que, malgré son désir de découvrir de nouvelles contrées lointaines et d’ouvrir de nouveaux livres de recettes, l’être humain s’accroche à ses bons souvenirs et ses repères sécurisants.Lire la suite »

Double standard

Je ne suis pas une grande fan de football américain. Souvent, j’ai essayé d’en comprendre les règles, mais chaque fois l’ennui me gagne. Ce que j’aime dans la soirée du Super Bowl ce sont les pubs débordantes d’imagination faites spécialement pour l’occasion et le spectacle de la mi-temps. Après un briefing en bonne et due forme par quelques mordus de mon entourage, je passe finalement une agréable soirée sociale où chacun y trouve son compte!

Les experts s’entendent pour dire que le match d’hier était ennuyeux (la néophyte est bien d’accord), tout comme la prestation du groupe Maroon 5. Plus que décevant et bien loin des standards de créativité et d’originalité de Lady Gaga en 2017 ou de Madonna en 2012! D’ailleurs, les seules choses qui retiennent l’attention sur les réseaux sociaux sont les pectoraux et tatouages du chanteur Adam Levine.

Un lien évident est à faire avec la polémique du “Nipplegate”! En effet, au spectacle de mi-temps de 2004, Justin Timberlake avait dégrafé, de façon accidentelle ou non, la tenue de Janet Jackson laissant apparaître son sein droit devant des millions de spectateurs. Lire la suite »