Déroule ta jupe ma grande!

Les chiens ne font pas des chats! Ma fille Billie a le goût de l’écriture comme sa maman! Elle veut que je précise qu’elle a écrit ce billet toute seule! C’est tellement important d’encourager nos enfants à se réaliser et à poursuivre leurs rêves…  Bravo ma Biquette et surtout, continue… 

Processed with VSCO with c1 preset

Collaboration spéciale – Billie du Page

Même si les surveillantes disent « déroule ta jupe, monte tes bas », toutes les filles qui portent des uniformes scolaires trouvent des moyens pour être plus « stylées » avec leur tenue. La tactique la plus connue est de rouler la jupe à la taille pour la rendre plus courte. Cette « tradition » remonte à très longtemps puisque ma mère ainsi que ma grand-mère faisaient pareil!Lire la suite »

J’ai dit non, plus jamais !

FullSizeRender-23

Non, plus jamais ! Ce sont les mots que j’ai prononcés lorsque j’ai amené ma chienne Olga chez le vétérinaire. C’était la fin, 15 ans, malade, plus de dents, une cataracte et j’en passe, la pauvre ne ressemblait plus à l’adorable petit Yorkshire que j’étais allée chercher à Chartres. Mais l’amour rend aveugle et j’ai versé de chaudes larmes pour cette petite bête qui avait partagé ma vie de jeune adulte, entre Paris, Los Angeles et Montréal. « Non plus jamais, maman a trop de peine ! » ai-je dit aux enfants. Quelques années plus tard, j’ai changé d’idée…

Il y a presque deux ans, une nouvelle fracassante est venue ébranler notre petit cocon familial. Petit à petit, nous nous sommes reconstruits, puis l’idée d’accueillir un chien est revenue sur le sujet. Pour recoller, comme il le faut, nos petits cœurs ébranlés qui avaient tant pleuré. Lire la suite »

« Dieu ne pouvait pas être partout, alors il créa la mère »

Au début de leur mariage, mes parents vivaient en France. Mon père avait été muté dans une petite ville du sud et travaillait beaucoup. Ma mère s’ennuyait de sa famille au Québec, de ses amies, de ses repères … Puis, je suis née, et maman recréa ce qu’elle avait avec sa propre mère, et ce que sa mère avait avec la sienne, c’est-à-dire une osmose totale. Toute ma vie, j’ai ressenti son rôle protecteur, bienveillant, jamais étouffant.

Beaucoup d’amour et juste assez de liberté pour assouvir mes rêves et me donner des ailes !Lire la suite »

Lettre à toi, mon fils

FullSizeRender-5

Mon amour,

Il n’y a pas de plus belle façon de commencer ma journée… Tous les matins, je vais te réveiller. Je m’approche de toi, je caresse doucement tes cheveux, ton visage et je te regarde dormir tel un ange blond. Puis doucement, grâce à mes petits bisous dans le cou et à mes mots d’amour, tu t’extirpes lentement, mais sûrement de ton sommeil.

Un mardi matin, j’avais décidé de t’accompagner à la piscine avec ta classe. Mon horaire était libre pour toi, nous partirions en autobus avec ton prof et tes copains. Depuis le temps que tu m’en parlais, je me languissais de voir tes prouesses aquatiques !

Ta réponse laconique me glaça le sang. « Non maman, je ne veux pas que tu viennes ! »Lire la suite »