À toi, p’tit con!

stop

P’tit con, c’est à toi que je m’adresse! Tu m’as croisée sur l’autoroute 15 en direction de Laval la semaine dernière. C’était le début de l’après-midi, il faisait très beau et pour une des rares fois depuis longtemps, nous pouvions presque croire que la belle saison était arrivée. Une sorte de frénésie du printemps qui donne des ailes! L’hibernation imposée et l’engourdissement qui m’ont habitée tout l’hiver ont soudainement laissé place à une énergie folle, une renaissance que seuls les habitants des pays nordiques peuvent comprendre.

J’avais troqué ma radio parlée pour de la musique pop et entraînante. Celle d’Angèle, cette artiste belge que j’ai découverte il n’y a pas si longtemps, tu connais? Je fredonnais sa chanson, « Tout oublier » dont les paroles me donnent une pêche d’enfer: « le spleen n’est plus à la mode, c’est pas compliqué d’être heureux. C’est simple, si tu voulais tu le s’rais… »!

C’est vrai, parfois un simple rayon de soleil printanier, chaud et lumineux peut rendre heureux! Pas plus compliqué que ça! Je me sentais légère et de bonne humeur! Quelques jours plus tard je recommencerais un tournage, j’avais comme on dit le sourire étampé dans le visage! Tu as failli tout gâcher et faire basculer mon précieux bonheur… Pas seulement le mien d’ailleurs.Lire la suite »

Good old days!

Image-1 (1)

Le week-end dernier pour son anniversaire, j’avais proposé à mon fils Augustin d’inviter à la campagne cinq de ses amis. Au programme, randonnées en plein air, ping-pong, fou rires et surtout leur passion presque exclusive, les jeux vidéo !

Après deux heures et demie de routes enneigées et glissantes en raison d’une ultime tempête sournoise, nous sommes finalement arrivés à bon port. Les arbres courbés sous le poids de la lourde neige printanière formaient une haie d’honneur. À la fin mars, cette beauté perd  quand même un peu de sa magie!

Il était près de 20 heures et je me mettais rapidement à la préparation du repas pour sustenter mes affamés qui s’impatientaient. Tout à coup, j’aperçus au loin des gerbes d’étincelles suivies d’une pétarade. Lire la suite »

Un peu d’air svp!

 

IMG_4456

Je suis une maman très investie auprès de mes enfants et je vis volontiers à leur diapason. Ce n’est évidemment pas la seule chose qui me définit : mes nombreuses passions professionnelles, ma soif de curiosité, mes précieuses amitiés prennent également une large place, ce qui demande toute une organisation !

J’avoue humblement être très à l’écoute et souvent disponible pour les souhaits et désirs raisonnables de ma progéniture. Le temps en famille passe si vite, il y a des moments qu’il faut saisir car malheureusement ils ne reviennent pas.

L’art d’un parent, c’est aussi une façon d’être vrai, sans vexer ou heurter. Il y a quelques jours, j’ai dû appliquer ce principe avec doigté ce qui n’était pas évident.

Je suis une femme moderne, féministe qui essaie toujours d’en faire plus et qui croit pouvoir rivaliser avec Wonder Woman. À tort bien sûr, puisque Wonder Woman n’a pas d’enfants ! Blague à part, ma dévotion et mes élans d’enthousiasme ont des limites.Lire la suite »

À vous mes enfants,

ACS_0109

Pour ce beau week-end de la Fête des Mères, c’est moi qui ai eu envie de vous faire une petite surprise…

Au début de leur mariage, papi et mamie vivaient en France. Papi avait été muté dans une petite ville du sud près de Marseille et travaillait beaucoup. Mamie s’ennuyait de sa famille au Québec, de ses amies, de ses repères. Puis je suis née et mamie recréa ce qu’elle avait avec sa propre mère et ce que sa mère avait avec la sienne, c’est-à-dire une osmose, une connivence totale. Toute ma vie, j’ai ressenti son rôle protecteur, bienveillant, jamais étouffant. Beaucoup d’amour et juste assez de liberté pour assouvir mes rêves et me donner des ailes !

Mamie m’aura beaucoup appris (papi aussi bien sûr!) entre autres la valeur du travail bien fait, ainsi que celle de l’amitié si chère à ses yeux. Pour mille et une raisons, elle a toujours été une source d’inspiration, de force et d’énergie! Toutes grandes décisions de ma vie nécessitent ses précieux conseils, il ne se passe pas une seule journée sans que nous ayons le besoin viscéral de nous parler, même brièvement. J’ai l’immense privilège d’avoir un formidable modèle de mère. Je veux être à la hauteur pour que vous soyez aussi fiers de votre maman que je le suis de la mienne…Lire la suite »

Je ne suis plus sa Valentine !

IMG_2059

Je viens de prendre une drop, une méga débarque ! Adieu piédestal… Je suis destituée, découronnée… Une Juliette sans Roméo! Ô rage, ô désespoir…

Voici une petite histoire rigolote, une tranche de ma vie qui m’a beaucoup émue…

Hier, en arrivant à son école, mon fils de 10 ans me demanda si je pouvais lui donner un peu de son argent de poche. Le lendemain, mon Titou voulait se rendre seul à la pharmacie afin de choisir une surprise pour la St-Valentin. Je souris et promis de le lui donner un peu plus tard. À l’heure du repas, il me demanda à nouveau la même chose mais comme je devais quitter pour chercher sa grande sœur, je le fis, bien malgré moi, patienter encore un peu. Avant d’aller au lit, il me rappela à l’ordre !

« Maman, n’oublie pas mes sous ! Au fait, combien ça coûte une boîte de chocolats ? »

Complètement sous le charme, le sourire fendu jusqu’aux oreilles, je lui dis de ma voix la plus douce et mielleuse:

– « Mon chéri vraiment, garde ton argent. C’est super gentil, mais maman n’a pas besoin de chocolats ! Si tu veux, une belle carte ou un dessin me ferait tellement plaisir ! »

 Et c’est à ce moment-là que vint la gifle… Le « reality check » !Lire la suite »