À toi, p’tit con!

stop

P’tit con, c’est à toi que je m’adresse! Tu m’as croisée sur l’autoroute 15 en direction de Laval la semaine dernière. C’était le début de l’après-midi, il faisait très beau et pour une des rares fois depuis longtemps, nous pouvions presque croire que la belle saison était arrivée. Une sorte de frénésie du printemps qui donne des ailes! L’hibernation imposée et l’engourdissement qui m’ont habitée tout l’hiver ont soudainement laissé place à une énergie folle, une renaissance que seuls les habitants des pays nordiques peuvent comprendre.

J’avais troqué ma radio parlée pour de la musique pop et entraînante. Celle d’Angèle, cette artiste belge que j’ai découverte il n’y a pas si longtemps, tu connais? Je fredonnais sa chanson, « Tout oublier » dont les paroles me donnent une pêche d’enfer: « le spleen n’est plus à la mode, c’est pas compliqué d’être heureux. C’est simple, si tu voulais tu le s’rais… »!

C’est vrai, parfois un simple rayon de soleil printanier, chaud et lumineux peut rendre heureux! Pas plus compliqué que ça! Je me sentais légère et de bonne humeur! Quelques jours plus tard je recommencerais un tournage, j’avais comme on dit le sourire étampé dans le visage! Tu as failli tout gâcher et faire basculer mon précieux bonheur… Pas seulement le mien d’ailleurs.Lire la suite »

Ne me niaise pas !

Hey toi Dame Nature, ne me niaise pas ! Oui, c’est à toi que je m’adresse !

Tu parles d’un poison d’avril, poisson d’avril gelé oui ! Quoi, encore un tapis blanc et de la grisaille un 1er avril? Change ta palette de couleurs s’il te plaît ! Est-ce que tu t’attendais à ce que je ris, à ce que je me tape sur les cuisses et que je me roule par terre, hilare ? Ce n’est pas mon genre d’humour, mais tu sais quoi, il m’en faut plus pour m’abattre ! J’ai seulement fait comme si tu n’existais pas, comme si j’étais en déni de ta blague ben plate ! Ce n’est pas toi qui vas m’enlever ma joie de vivre et m’empêcher de rêver de soleil, piscine et chaleur ! Oh que non ! Lire la suite »