Double standard

Je ne suis pas une grande fan de football américain. Souvent, j’ai essayé d’en comprendre les règles, mais chaque fois l’ennui me gagne. Ce que j’aime dans la soirée du Super Bowl ce sont les pubs débordantes d’imagination faites spécialement pour l’occasion et le spectacle de la mi-temps. Après un briefing en bonne et due forme par quelques mordus de mon entourage, je passe finalement une agréable soirée sociale où chacun y trouve son compte!

Les experts s’entendent pour dire que le match d’hier était ennuyeux (la néophyte est bien d’accord), tout comme la prestation du groupe Maroon 5. Plus que décevant et bien loin des standards de créativité et d’originalité de Lady Gaga en 2017 ou de Madonna en 2012! D’ailleurs, les seules choses qui retiennent l’attention sur les réseaux sociaux sont les pectoraux et tatouages du chanteur Adam Levine.

Un lien évident est à faire avec la polémique du “Nipplegate”! En effet, au spectacle de mi-temps de 2004, Justin Timberlake avait dégrafé, de façon accidentelle ou non, la tenue de Janet Jackson laissant apparaître son sein droit devant des millions de spectateurs. Les conséquences de cette controverse ont eu des répercussions sur la carrière de Miss Jackson, entre autres, aux Grammy Awards où on lui retira sa convocation. Monsieur Levine, lui, a plutôt “sauvé” sa piètre prestation musicale en exhibant son torse musclé.

Je suis bien consciente que la poitrine d’une femme n’évoque pas la même chose que celle d’un homme, mais… Je me demande bien ce que Janet pense de tout cela aujourd’hui…

Il y a toujours un double standard qui perdure et en voici quelques exemples récents:

Je suis encore sidérée de la façon dont Caroline Néron a été “lynchée” sur les différentes plateformes. Peu importe ce qu’on lui reproche, il y a façon de faire. Combien de fois apprenons-nous les déboires d’hommes d’affaires qui ne reçoivent pas le quart de hargne et d’accusations? Bien sûr, j’exclus de mes propos Alexandre Taillefer qui encaisse son lot de critiques depuis quelques jours… Pour des gens qui comme eux ont osé entreprendre, un peu d’indulgence serait de mise même s’ils se sont trompés.

Ce “deux poids deux mesures”, la joueuse de tennis Serena Williams l’a dénoncé en septembre dernier lors de la finale du US Open. “Une façon différente et sexiste d’appliquer les règlements envers les femmes versus les hommes” dit-elle.

Et si notre Céline Dion était un homme? Recevrait-elle autant de commentaires négatifs et désobligeants sur son comportement et sur ses tenues extravagantes? Après avoir été sous la protection de son Pygmalion pendant des années, on peut certainement comprendre son désir de s’affranchir…. Tant mieux pour elle, you go girl!

À l’heure d’un vent inévitable d’égalité entre les sexes, on se rend compte que les esprits, les habitudes et la façon de juger changent certes, mais malheureusement trop lentement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Crédit photo: Billboard

Source:http://madame.lefigaro.fr/societe/super-bowl-les-tetons-dadam-levine-rallument-le-nipplegate-janet-jackson-040219-163463

2 réflexions sur “Double standard

  1. Cela rejoint totalement le discours que j’ai tenue aujourd’hui… et ce, dès la première ligne de ton texte! Ha ha ha!!!
    Continue ton beau travail
    Marie-Claude artiste peintre 😉

Répondre à Marie-Claude Bouchard Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.