Le jour où ils sont partis au camp.

image

Relâche terminée, il faut prévoir l’horaire de l’été! En ce qui me concerne, c’est au mois de mars que je mets à stresser sur l’organisation des grandes vacances ! « Maman Hélicoptère, sors de ce corps ! »

Y’a pire que moi, puisque mon amie m’a téléphonée en pleine tempête de neige fin janvier, pour me dire que son fils était déjà inscrit 2 semaines au camp!  Ayoye, il fallait être motivée !

L’été, c’est souvent synonyme de casse-tête. Rares sont les parents qui comme les enseignants, peuvent prendre presque 2 mois de congé. Évidemment, on veut que nos enfants soient heureux, qu’ils s’épanouissent et qu’ils gardent un souvenir mémorable de leurs vacances ! On es-tu content à la fin août, quand l’école recommence?

Pour souffler un peu, il y a les camps !

En 2011,  l’Université de Waterloo en Ontario a publié les résultats de recherches menées sur une période de 5 ans auprès de jeunes de 4 à 18 ans. L’expérience d’un camp exercerait une « influence positive sur le développement, sur la confiance en soi, l’autonomie, l’intelligence émotionnelle, l’intégration sociale, la conscience environnementale et l’intérêt pour l’activité physique. »

Il y a également le journaliste François Cardinal, auteur de « Perdus dans la nature » qui a mentionné dans une entrevue que la nature a un effet calmant et apaisant pour un enfant. Plusieurs études ont démontré que des jeunes, avec un trouble de l’attention, ont des symptômes d’agitation moins grands lorsqu’ils sont dans un environnement vert et naturel.

Les goûts, les envies ? 

Pour commencer, je suggère de discuter avec son enfant. Quels sont ses goûts et ses envies, ses aptitudes? Ensuite, on choisit un camp. Ou pas d’ailleurs ! Les camps ne sont pas faits pour tous les enfants… je sais de quoi je parle ! Il est important d’aller visiter les lieux. C’est plutôt rassurant pour les p’tits loups de visualiser l’endroit. C’est aussi une bonne idée de les envoyer avec des copains.

Camp de vacances, camp de jour, camp spécialisé ?

Le camp de vacances est un camp où les enfants dorment. C’est la plupart de temps à la campagne et les séjours peuvent varier de 3 jours à 2-3-semaines et même plus. Ça dépend de l’âge de l’enfant et du niveau d’autonomie. On retrouve des camps de vacances traditionnels, style « Dany Boon » c’est-à-dire l’expérience de la nature à fond, feux de bois, canoës, guimauves grillées. Et il existe aussi des camps de vacances à thématiques, tennis, musique, sciences, etc.

Le camp de jour offre des activités à la journée. Pour les enfants de 3 à 17 ans. Certains camps sont plus généraux, style touche-à-tout. L’enfant lâche son fou avec une tonne d’activités ! Et comme dans le cas des camps de vacances, certains sont axés sur un thème bien précis, camp culinaire, camp de soccer, d‘équitation, golf, etc. On dit d’un camp qu’il est spécialisé lorsqu’il se concentre sur un domaine en particulier au moins deux heures dans la journée.

Il existe aussi une quinzaine de camps adaptés aménagés pour des enfants ayant des besoins particuliers, un handicap, une déficience, un trouble défini, l’autisme,  le diabète, le cancer, etc. Les moniteurs ont suivi préalablement une formation professionnelle.

Association des Camps du Québec 

Une bonne façon de choisir son camp est d’aller sur le site de l’association des camps du Québec (ACQ).  Ce sont plus de 100 camps accrédités selon une soixantaine de critères bien précis et classifiés par une société mandatée par Tourisme Québec. C’est un gage de qualité et de sécurité.

Il existe des camps pour toutes les bourses puisque certains offrent des programmes d’accessibilité financière aux familles à faible revenu. Également possible d’obtenir des crédits d’impôt. Il  y a une demande de plus en plus forte pour les camps anglophones. Le problème de la plupart de ces  camps au Québec, c’est que les moniteurs sont bilingues et que l’enfant se retrouve bien souvent entouré de petits francophones dont les parents ont eu la même idée…Et qu’est-ce ça fait des enfants francophones ensemble ? Ça parle français ! C’est pour cette raison que les camps en Ontario ont un certain attrait ! Mais ils sont assez chers, merci !

Mon expérience

Mes enfants vont dans des camps de jour depuis quelques années et ils adorent ça !

L’année dernière, nous avons fait l’expérience  d’une semaine au camp de vacances.

J’ai choisi un camp dont j’avais entendu parler.  Des amis, des voisins, des inconnus, étaient dithyrambiques sur le camp en question !

J’étais assez sûre de mon coup ! J’avais organisé le tout avec des amis et le cousin. C’était hors de question de les envoyer seuls…  Mais j’ai fait une erreur en n’allant pas visiter les lieux en amont. Ce n’était pas exactement comme je l’avais imaginé…

L’expérience a été plutôt concluante pour mon fils et catastrophique pour ma fille ! Alors que je croyais que ce serait le contraire ! Ma fille est de nature indépendante et débrouillarde. Elle adore aller dormir chez les petites amies, a fait des classes vertes avec l’école, etc. Sans aucun problème ! Et pourtant là, elle ne s’est pas amusée et elle a beaucoup pleuré…

J’avais des nouvelles tous les jours par les responsables du camp. Bonjour la semaine romantique prévue avec le mari ! Moi aussi je comptais les dodos… Horrible !

Ma fille m’a dit : « Maman, les camps de vacances, c’est pas mon truc ! Aller me jeter dans le lac glacé à 7 heures du matin, non merci !  Hurler des chansons toute la journée, non plus ! Sans parler des maudits maringouins…»

Nous sommes en discussion sur le fait de réitérer l’expérience dans un autre camp. À suivre…

Les chiens ne font pas des chats… Je revois ma maman essayer de me vanter les mérites des camps de vacances. Je savais qu’elle avait raison… Mais comme ma biquette, il faut croire que ce n’était pas mon truc !

Julie Xx

Ma chronique,  « Ça commence bien » https://www.youtube.com/watch?v=6Y1btceA9Ek

Sources

http://www.espaces.ca/categorie/actualites/entrevues/article/512-francois-cardinal-perdus-sans-la-nature

http://www.canalvie.com/famille/vie-de-famille/activites-en-famille/choisir-le-bon-camp-de-vacances-pour-son-enfant-1.981778

http://www.mamanpourlavie.com/vacances-sorties/printemps-ete/camps-ete/7679-choisir-un-camp-pour-l-ete-2013.thtml

http://www.mamanpourlavie.com/vivre-en-famille/vacances/174-choisir-un-camp-d-ete.thtml

http://camps.qc.ca/fr/parents-et-enfants/accueil/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s