Souvenirs olfactifs

image

Les souvenirs olfactifs ont un pouvoir d’évocation très fort et peuvent nous faire revivre des émotions intenses.

Il suffit d’avoir le nez émoustillé par un effluve pour être soudainement transporté dans un univers, parfois même au cœur de notre enfance.

Je me suis amusée à retracer ces souvenirs évocateurs…

La tisane « dodo »

D’aussi loin que je me souvienne, ma mère faisait de la tisane dodo avant d’aller au lit. Je n’en buvais pas, mais me souviens très bien de cette odeur de plantes qui évoquait la conclusion d’une journée et la dernière petite discussion avant d’aller se coucher. Doux et apaisant.

Le parfum ou l’odeur de nos parents

Comme il est bon de se blottir dans le cou de nos parents et de humer leur parfum. Il y a quelque chose de très rassurant pour un enfant. À l’époque ma mère portait Detchema de Révillon. C’était une odeur feutrée et capiteuse. J’aimais tant m’allonger contre elle et la regarder dévorer ses romans ! Mon père, c’était Eau Sauvage de Dior. Odeur réconfortante de la « petite fille à son papa”!  Quand j’étais plus jeune, un collègue de travail m’avait courtisée durant un tournage.  Il était très bien, mais avait un gros défaut : celui de porter la même eau de toilette que mon père. Méga turn off…

Les plats

Que ce soit la sauce à spaghetti, la soupe de poulet, le gâteau aux carottes, on a bien souvent un souvenir lié à la cuisine de notre mère ou de notre grand-mère. Moi, c’est le pain aux bananes de ma maman ! Ah… rentrer de l’école et goûter ce gâteau sur lequel je rajoutais du yaourt… Un grand moment !

Je perpétue la tradition! Mes enfants disent que je fais le meilleur pain aux bananes au monde, juste à point, avec l’intérieur pas trop cuit ! Miam !

L’essence

Bizarre n’est-ce pas ? Et pourtant, cette odeur évoque le départ à la campagne ou en vacances à la mer. Mon père faisait le plein et nous partions en famille vers de nouvelles aventures ! Frénétique!

Le lac

Quelle odeur particulière que celle d’un lac. En pleine canicule, le bonheur de me plonger des les eaux douces de celui que j’appelle  encore « mon lac »  et de flairer ce mélange d’odeur minérale et végétale…

L’odeur des livres classe neufs

Le 1er jour d’école… De l’appréhension, des papillons dans le ventre, mais aussi la fierté d’avoir de nouveaux livres et de commencer l’année du bon pied ! Comme c’était  stimulant !

Le gazon fraîchement coupé

Après nos longs hivers, comme il est bon de voir la nature reverdir. Encore aujourd’hui j’aime m’allonger ou marcher pieds nus sur le gazon fraîchement coupé. Ce souvenir n’est pas lié à quelque chose de  précis mais plutôt à un état de plénitude et d’insouciance de la petite fille que j’étais.

Les fleurs

Il y a deux sortes de fleurs qui me replongent instantanément dans mon enfance. Le lilas. Nous en avions un dans le jardin et j’aimais partir le matin à l’école et humer cet effluve qui planait pendant quelques semaines à peine. Qui dit lilas, dit beau temps et grandes vacances d’été se pointer à l’horizon !

Également, l’odeur du muguet est directement reliée à ma douce mamie. Derrière sa maison, dans un endroit mi-ombragé, mi- ensoleillé, ma sœur et moi attendions l’éclosion de ces délicates fleurs blanches avec beaucoup d’impatience…

Mon oreiller

Encore aujourd’hui, je dors la tête enfouie dans mon oreiller ; c’est une vieille habitude!  Il paraît que ce n’est pas bon pour les rides de visage, mais tant pis! J’adore ce mélange d’odeur de plumes, de duvet, de draps frais lavés.

La pluie

Fermez les yeux et imaginez une bonne pluie d’été !  Faites-le vraiment ! Il fait chaud, on est trempé, on joue dans les flaques d’eau et on s’en fout ! Le bonheur ! Mélange d‘odeur de  pluie, d’asphalte, de boue…

L’eau de rose

Toutes les femmes de ma famille s’aspergent d’eau de rose sur le visage. Ce souvenir est lié à Paris et à ma grand-mère paternelle. J’avais 8 ans et j’étais partie seule voir ma famille française. L’odeur de la rose, évoque pour moi la  découverte et une certaine liberté. Encore maintenant, je ne commence jamais ma journée sans mon eau de rose. Avant même d’aller réveiller mes enfants…

Les jeux

Pour ma sœur, c’est Fraisinette ! Pour moi, c’est l’odeur légèrement âcre de la pâte à modeler ! Ah, les heures de plaisir ! J’étais assez nulle en arts plastiques, mais j’avais l’impression d’être très créative avec de la pâte à modeler. Dès que mes enfants ouvrent un pot, je suis transportée dans ma chambre rose d’enfance, je revois mon étagère pleine de modèles que je faisais sécher pour mieux les exhiber. J’étais fière ! Je n’ai jamais acheté de la pâte à modeler avec des odeurs de bubble gum ou autres. J’aurais l’impression de dénaturer mes souvenirs…

Julie Xx

Source: http://www.mamanpourlavie.com/vivre-en-famille/etre-parent/10649-les-souvenirs-olfactifs.thtml?page=9

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s