Playboy Mansion Party

PBLOGO2

J’ai vécu à Los Angeles pendant quelques années et je sortais à l’époque avec un jeune réalisateur, acteur, scénariste à l’avenir prometteur. Il avait été invité au party d’Halloween de Hugh Hefner dans le fameux manoir Playboy. La petite histoire veut que la fille de Hugh Hefner en eût marre de voir des hommes de 50-60-70 ans dans les fêtes de son papa et demanda à ce qu’on invite de la “chair” fraîche masculine de Hollywood ! Bienvenue aux jeunes et beaux mecs, mais «of course no date» ! Je n’étais donc pas invitée.

Il y a 15 ans à Los Angeles, tout le monde parlait des partys spectaculaires de Playboy. Ne serait-ce que par curiosité ou pour l’anecdote, je voulais assister à cette comédie humaine… L’actrice en moi trouverait certainement cette étude sociale intéressante.

Mon histoire avec S. ressemblait à des montagnes russes sur fond de « je t’aime moi non plus »! Tsé un gars qui ne veut jamais s’investir, c’est bien fatiguant et ça fait verser bien des larmes ! Mais je dois avouer que sur ce coup-là, il avait été assez chouette. Il décida d’écrire une lettre aux organisateurs de la fête dans laquelle il expliqua qu’il était amoureux et qu’il ne serait présent qu’avec moi ! L’assistante de monsieur Hefner sembla touchée par cette requête. Comme en audition, elle demanda à voir une de mes photos, puis me mit finalement sur la liste d’invités. C’était une première, « we broke the rule and the trend » !

Il me restait plus qu’à trouver mon costume. Mes années en Californie avaient renforcé mon esprit de contradiction. Quelques semaines après mon arrivée là-bas, j’avais coupé mes cheveux courts pour me démarquer des bimbos génériques.

Pourquoi ne pas arriver déguisée en grosse citrouille au milieu de toutes les Bunnys Playboy ? Je trouvais mon idée très bonne, mais S. m’en dissuada ! Je choisis donc « Cat Woman », costume en vinyle lustré, moulant, sexy et révélateur, ça ferait la job !

Les invités avaient rendez-vous dans le parking de l’université de UCLA et des navettes nous dirigeaient vers la sécurité, puis le manoir. Je dois avouer avoir été éblouie par cet endroit fantastique, surprenant et grandiose! Nous nous promenions dans les différentes sections du jardin et de la maison. C’était un grand parc thématique Halloween, avec maison hantée, spectacles, buffets gargantuesques et champagne à volonté ! Il y avait de tout pour tous les goûts et bonjour les vedettes au mètre carré ! Notre jeu ? Deviner qui se cachait sous les masques ! Tout était plus sophistiqué que je ne le pensais, sauf pour les Bunnys Playboy ! Petit malaise.. Parfois nues avec « body painting », ou surtout vêtues d’un mini, tiny, winy bikini, avec petits accessoires comme des cornes pour la diablesse, des ailes pour l’ange, une casquette de policière ou une coiffe d’infirmière, etc. Vous voyez le genre ?

Moi qui pensais être sexy en Cat Woman, j’avais l’air d’une « matante » trop couverte ou d’une bonne sœur ! Mon chat était mort ! Imaginez si j’avais opté pour la citrouille… À coup sûr, j’aurais été interdite d’accès !

Chaque année, l’Halloween me fait repenser à cette soirée flamboyante et j’en ris encore !

Julie Xx

Laisser un commentaire