Invisibobble ou l’irrésistible ascension d’une simple idée!

IMG_1807À 24 ans, elle est à la tête d’une compagnie internationale et j’ai eu le plaisir de la rencontrer !

L’histoire de Sophie Trelles-Tvede est amusante, originale et sa réussite peut servir de modèle. Danoise par son père, Espagnole par sa mère, Sophie a vécu sa jeunesse en Suisse allemande. À 18 ans, elle intègre une « Business School » en Angleterre, mais s’intéresse davantage à la fête et aux Vodka Red Bull qu’à ses études !

Un soir, elle est invitée à un party dont le thème est le « mauvais goût » ou « bad taste party ». Quasiment prête, attifée comme l’as de pique et outrageusement maquillée, elle réalise qu’il lui manque quelque chose d’original à se mettre sur la tête. Eurêka ! Elle aperçoit le fil du vieux téléphone mural du dortoir, décide de le prendre et se le nouer dans les cheveux ! Ce nouvel accessoire a eu beaucoup de succès auprès de ses amies ! Le lendemain matin, elle constate qu’elle n’a presque pas de faux-plis agaçants, ni ce mal de tête que donne fréquemment les élastiques traditionnels. Sophie savait qu’elle tenait quelque chose de prometteur, il suffit parfois d’une bonne idée ! Invisibobble était né !

Elle s’associe avec son ami Félix, encore aujourd’hui son partenaire. En 2012, un premier lancement est fait en Allemagne. La demande est tellement forte qu’en 2013 Invisibobble devient international et est maintenant distribué dans plus de 70 pays !

Si vous avez une fille, petite ou ado, je parierai que vous connaissez les produits Invisibobble ! Le grand succès de ces élastiques tient non seulement au fait qu’ils ne laissent presque pas de traces, ne tirent et n’abîment pas les cheveux, mais c’est aussi devenu tendance de les porter comme bracelet !

Sophie était à Montréal la semaine dernière dans le cadre d’une conférence afin de dévoiler ses nouvelles créations. J’y étais invitée et j’étais curieuse de la rencontrer. À la maison, nous sommes accros aux émissions de type « Les Dragons » ou « Shark Tank ». J’aime montrer à mes enfants des modèles inspirants qui rappellent que dans la vie tout est possible !

Sophie est charmante, a du « guts », de l’aplomb et maîtrise bien son sujet. Elle a d’ailleurs fait partie de la liste établie par le magazine Forbes des meilleurs entrepreneurs d’Europe de moins de trente ans, catégorie détail et e-commerce. Je lui ai demandé quels conseils donnerait-elle à des jeunes à l’esprit entrepreneur ?

 «  Il ne faut pas nécessairement suivre les chemins traditionnels d’un plan de carrière tout tracé. Les risques personnels et économiques sont souvent moins importants quand on est jeune. Même en parallèle de ses études, si vous avez une bonne idée, n’attendez pas que quelqu’un d’autre ait la même que vous ! Go, foncez !

Je n’ai pas attendu d’être experte dans mon domaine pour créer Invisibobble. Je ne connaissais rien au monde des accessoires de coiffure, mais j’ai su être sensible à mes besoins puis à ceux des autres pour développer la suite. »

Un petit empire est né. Pour Sophie et Félix, tout a commencé par un investissement de 4000$, et surtout une idée simple et bonne. Ce n’est pas un hasard si le slogan de Invisibooble est : that simple ! Aussi simple que ça !

Le parcours de cette jeune femme a quelque chose de stimulant et d’exemplaire ! Bravo Sophie !

IB SLIM Bronze Me Pretty Packaging&Single

 

IB MULTIBAND Single True Black.png

https://www.invisibobble.com/fr/

Merci à Luxine relations publiques

Crédit photo: Benoît Rousseau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s